Primordium

Le champignon tel qu’on peut le voir et le ramasser n’est que l’organe de fructification(sporophore) émergé d’un organisme moins visible, car dans la terre, le mycélium, le véritable champignon. Bien que dans un règne à part, on le rapproche plus des animaux que des végétaux notamment, car contrairement à ces derniers, le champignon doit se nourrir sans pouvoir synthétiser l’énergie du soleil. Il joue alors un rôle majeur dans la décomposition de la biomasse. C’est souvent notre allié quand il se nourrit de composés carbonés et azotés, levures pour la panification et la vinification, moisissures pour la fabrication de fromages et d’antibiotiques. Les mycotoxines sont l’arsenal chimique du champignon pour se défendre, parfois bénéfiques pour les hommes et les animaux, car néfastes pour les végétaux et les bactéries, et parfois responsables d’intoxications aigües. Quand ils se nourrissent de matière vivante, ils deviennent parasites et peuvent endommager les cultures, rouille, oïdium, fléaux de l’agriculture. Enfin certains champignons peuvent entrer en connexion avec les arbres, qui leur apportent des sucres en échange d’eau et de sels minéraux, c’est la symbiose mycorhizienne, pas toujours idéale quand l’un ou l’autre prend le dessus, c’est le cas des Cèpes, des Bolets, des Russules et des Amanites.

Retour dans la forêt

Bolet

Bolet


Un bolet pas plus haut qu’une tige de mousse, dans une forêt moins humide où beaucoup de champignons ont déjà disparu, quelques anciens subsistent et rarement, d’autres apparaissent sur une souche ou sur un tronc coupé.

Russulales

Russule

Russule

Russule

Russule

Une russule jolie, oui c’est peut être bien son nom, au pied si blanc et au chapeau étonnamment rose, un délicat et à ce stade très petit champignon.

C’est une autre russule, aux lames décurrentes caractéristiques, qui se dresse non sans une certaine obliquité élégante.

Élevés

Marasmes

Marasmes

Coulemelle

Coulemelle

Ces champignons isolés mais en groupe sont peut-être des marasmes, aux fins et longs pieds, ils semblent être d’étranges arbres dans une jungle mystérieuse.

La lépiote élevée ou grande coulemelle, parait se déchirer de la tête au pied, avec écailles et tigrures, le double anneau est encore caché.

Camouflage

Chêne

Chêne

Ici sur le tronc d’un chêne d’autres champignons, parfois lichénisés, forment à leur manière un dessin de feuillage clairsemé, comme celui qui les entoure.

Et que nous apportent les champignons en plus de parfumer notre alimentation de senteurs forestières ? Il est vrai que sa mycotoxicologie et sa probable indigestibilité ont de quoi nous refroidir, malgré tout en petite quantité c’est un apport d’acides aminés, de minéraux, d’oligoéléments, de fibres et de vitamines. C’est dans chacune de ces ressources à peu près 20% des besoins journaliers, avec très peu de graisses.


Vous avez peut-être remarqué quelques nouveautés sur le site, en effet j’ai sélectionné une liste de lecture éclectique pour les mélomanes, disponible sur la page d’accueil en colonne de droite après le petit nuage.
J’ai créé aussi une page Facebook pour des partages de liens et d’informations, tout ce que l’on ne peut pas forcément réunir en billets.
Ainsi qu’une page Hellocoton, un sciuridé volant m’a soufflé l’adresse, c’est bouillonnant de blogs intéressants.

15 réflexions sur « Primordium »

  1. Mon petit doigt m’a soufflé avant que ne recevoive un notification que tu venais de publier et bingo, gagné!
    Bravo quel bel article!
    J’ajouterai à ta liste des cham­pi­gnons qui peuvent entrer en connexion avec les arbres, la Truffe!
    Ben oui, j’avais étudié cela de très près avant de penser mettre la propriété en vente, mais de l’installation des plants mycorhizés à la récolte il faut attendre une dizaine d’années environ…
    Bref, tes photos sont ravissantes et celle du lichen sur l’arbre est intéressante: Faut donc regarder où l’on marche si on ne veut pas confondre un arbre avec la végétation environnante et risquer de se cogner! LOL!
    Toujours un oeil très poétique sur la nature, Zip! 😉
    Bizzz bon WE et à bientôt!

  2. @Noushka Tu as le don, mdr !
    Ah, je suis dans un rythme prévisible et en plus dès que je suis libéré de ma publication je rattrape mon retard sur les blogs copains.
    Et oui j’ai oublié la truffe. 😉
    Ca me fait penser qu’il y a un champignon qui pousse à partir de la truffe du cerf, le cordyceps. Il existe tellement de champignons curieux que je n’ai pas trouvé encore. 🙂
    Ouche, une dizaine d’année, il faut être plus que patient pour la récolte!
    Clair, regarder où on marche, toujours, les arbres sont farceurs, ils se cachent et gare à l’imprudent qui finira avec une truffe surdimensionnée et pas dans le panier. 😀

    @Christiane Merci, héhé et oui, suivez les gnomes, l’entrée est sous le champignon.

  3. les plus jolis ne sont pas hélas les meilleurs à la consommation , pourtant j’en vois des beaux , des qui sentent super bon aussi … Mais on me dit NIET à chaque fois … en ce moment c’est de la folie, il y en a partout
    et eux au moins ils sont photogéniques , ils ne bougent pas d’un poil
    Bon Week end

  4. @Framboise Ah tant mieux ils sont arrivés chez toi alors. C’est vrai, ici aussi, à chaque fois les cueilleurs se disent toujours, mais si seulement on pouvait ramasser tout ce que l’on voit, mais tout n’est pas bon hélas.
    Le bolet que j’adore c’est le bronzé (Boletus aereus), il est assez simple à identifier, il est facile à préparer, sa chair est joliment blanche et il a un parfum incroyable. Mais c’est pas facile à trouver en grand nombre.
    La trompette de la mort (Craterellus cornucopioides) est sympa, c’est un très bon champignon, aussi et pratiquement sans trop de risques de confusion, il n’y a qu’une espèce avec laquelle tu peux la confondre et ça ne se ressemble guère.
    Mais il faut toujours se méfier, il y a beaucoup de personnes qui savent ramasser des champignons avec lesquels je ne m’y risquerais pas.

    @Chris Merci Chris. Avec ce froid et ces averses, pour une fois tu as peut-être un meilleur temps que nous ?!

  5. Bon je te propose un deal, quand on se promènera en forêt….
    je garde la Truffe du Périgord et je te laisse la Truffe du cerf pour que tu joues avec le Cordyceps!! MDR!!!
    Bises!! 😉

  6. Merci Olivier.

    @Noushka : Tu ne préfères vraiment pas une bonne poêlée de cordyceps, il y a aussi le Cordyceps Sinensis, ramassé sur les hauts plateaux de l’himalaya, un gouteux champignon-chenille ? Sure, c’est ton dernier mot ? mdr

    Bon aller heu, bon appétit ^^’ !
    Bises !

  7. Wow, this are stunning pictures, Zipanu. I like the way you photographed the mushrooms. Your text is a little bit difficult to understand for me. The Google-translation is unfortunately not very understandable. But I enjoyed it very much to see the pictures. Thanks for your comment on my blog. Have a nice day. Greetings, Joke

  8. Les 2 dernières photos de champignons, sont très belles, on y ressent bien tout le mystère des bois et forêts.
    La nature est bien belle, su par ton objectif.
    bonne fin de semaine, @ bientôt

  9. On trouve donc aussi du rose chez les champignons! La nature est pleine de merveilles et rien ne lui est impossible..Sous les tropiques les champignons atteignent des tailles importantes surtout sur les arbres en décomposition!

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *