La chenille et le papillon

Je me demande souvent dans mes pérégrinations ce qui nous attire dans cette ambiance bucolique, et quelle serait la manière la plus sincère de représenter et de partager ces impressions, et parfois aussi ce que la nature me réserve à chaque pas.
Et évidement la richesse du sujet est telle qu’il finit par y avoir autant, sinon plus, de nouvelles questions que de réponses.
Capter la magie c’est prolonger cette dernière et la manière de le faire est tout un art, parfois l’étonnement, fugace et inattendu, est la sensation d’avoir réussi alors que j’œuvre toujours à me rapprocher au plus proche de cette photo juste, sans réflexion, brute et instinctive qui laisse la nature s’exprimer pleinement dans le moindre espace que l’on lui prête.

Reflets sur l’aquatique

Sagittaire

Sagittaria sagittifolia


Ces drôles de feuilles en forme triangulaire ont attiré mon attention dans un bras de Loire, la sagittaire.

L'eau douce

L'eau douce


Cette lumière estivale révèle toute la douceur des tons vert et ocre que réfléchit ou révèle une eau calme ponctuée de cercles à sa surface.

La Loire

La Loire


Derrière les fruits flous et rouges de cette aubépine, la Loire et ses reflets d’argent au soir qui tombe.

Petits poissons

Petits poissons


Les petits poissons se rassemblent en banc à la surface de l’eau, peut-être en quête d’un petit encas flottant.

La chenille et le papillon

Chenille de L'Étoilée

Orgyia antiqua


Et pas n’importe quelle chenille, une des plus originales de notre continent, elle ne se cache pas et ne connait pas la peur, c’est parce qu’elle est urticante et toxique comme son apparence pourrait le laisser suggéré ses brosses dorsales, ses longues soies et tous ses pinceaux.

Tabac d'Espagne

Argynnis paphia


Ce grand papillon orange n’est pas celui de la chenille précédente(car sinon ce serait un papillon de nuit), la couleur orangée et le vol puissant et rapide en lisière de bois sont caractéristiques du Tabac d’Espagne.

Des fruits, du soleil et des fleurs

Marguerites

Marguerites


En pré, cette petite fleur à la base ligneuse semble survivre à la sècheresse environnante.

Viorne Obier

Viburnum opulus

Liseron des haies

Calystegia sepium


Les haies sont ponctuées de plantes aux petits fruits rouges, d’une diversité insoupçonnée. Le liseron des haies en plus d’être une plante médicinale, est apprécié par bien des chenilles et des papillons.

L'or du soir

L'or du soir


La terre tourne et vite, lorsque l’on veut prendre en photo un coucher de soleil, nous n’avons que quelques minutes pour immortaliser ce « moment doré », où toute la beauté du monde semble disparaitre pour aller allumer les étoiles.

5 réflexions sur « La chenille et le papillon »

  1. Bravo encore un bel article ponctué de photos prises sur le vif!
    Curieux ces herbes triangulaires en effet!
    Ta chenille est magnifique!
    Quand au liseron il est très prisé par les chevreuils… poste-toi et arme-toi de patience!!
    Bizzzz et bon automne 🙂

    • Hello Noush’ !
      Des herbes qui ont même de petites fleurs blanches, mais je suis arrivé après la floraison…
      J’ai publier une vidéo aussi de cette chenille sur facebook.
      Mais c’est un burger ce liseron pour la faune !
      Bizzz, déjà l’automne, je ne suis pas pressé mais je ressens l’appel des champignons. 😀

  2. Merci pour tes passages chez moi; c’est toujours un plaisir de voir l’automne par les yeux des autres et je me suis régalée chez toi!
    Si j’ai été grande fan de champignons pendant de longues années, à présent je ne les apprécie plus autant… sauf si tu me mets une platée d’Oronges des césars ou de girolles sous le nez! Je crois que j’ai mangé trop de coulemelles et c’est très riche!
    Rebises!!

    • Pour l’instant, l’été joue les prolongations !
      Oui…
      Girolles, trompettes, cèpes, tête-de-nègre, pied-de-mouton, rosés, etc., c’est tout bon, si je croise une amanite des césars, généralement il n’y en a pas beaucoup.
      Les coulemelles c’est quasi médicinal en plus.
      A bientôt !

  3. Elle est belle ta Loire et bien fréquentée! Tu as fait des rencontres étonnantes!

    perchés au dessus de l’eau
    des drôles d’oiseaux –
    les sagittaires!

    Ta chenille, est magnifique! On pourrait la prendre pour un cactus fleuri!
    Belles, belles les petites marguerites et puis, tout!
    Une délicieuse mise en bouche ton intro.
    Poursuis, poursuis toujours, tant que tu pourras, d’abord pour toi et ensuite pour nous,
    en espérant que ton amour pour la Nature nous contamine!!!!

    J’ai débuté la lecture 😉

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *