Crépuscule annuel

Cette lumière solaire essentielle à la vie semble tirer sa révérence, bientôt elle reviendra plus forte et petit à petit la nature va éclore, bourgeonner, parader, chanter, piailler… renaitre.
En attendant, profitons des journées fraiches, de ciels bleus, de couchers de soleil, pour apercevoir la végétation symbolique hivernale qui persiste, les perles rouges du houx et le feuillage des lierres.
Qui sait si la neige finira par tomber sur ces tapis de feuilles mortes, quand quelques fleurs mauves semblent tenter une embuscade printanière.
Le silence règne dans la forêt, la nuit tombe sur la ville, et l’odeur de soupers se répand par les cheminées où peut-être un feu fait crépiter ses flammes, quand il fera nuit les maisons se pareront de spectacles colorés.

Arbre de vie

L'arbre

L'arbre


La planète bleue et son complexe embranchement du vivant.
Crépuscule

Crépuscule


Le soleil se couche sur la plaine couverte de brume, crépuscule.

Houx et soleil

Bourbonnais

Bourbonnais

Houx

Houx


Les dernières lueurs sur la Bourgogne bourbonnaise. Arbuste aux fruits et feuilles décoratives et symboliques de la saison.

Le bois

Chemin

Chemin

Forêt

Forêt


À chaque petite montagne, un petit chemin, d’ombres et de lumières, de brumes et de pierres.

Bois

Bois


Nous y sommes, les arbres n’ont plus de feuilles, le bois appartient à la mousse et à la ronce.

Coucher de soleil

Coucher de soleil


Bonnes fêtes de fin d’année.

14 réflexions sur « Crépuscule annuel »

  1. Et si c’était le Bonheur? Quoi qu’il en soit, il faut laisser faire le temps. Ici, je le sens, plein de sagesse. Merci Fabrice pour cette page si belle et poétique. Bientôt finie cette année. Encore une pleine de contradictions de l’être humain. Décidément, le Bonheur a du mal à s’installer de façon durable. Je me sens plutôt triste avec tant de détresse. Je t’embrasse cher être de lumière ✿

    • À la bonne heure bien sûr !
      Il y a des tas de situations de détresse et peu de raisons de ne pas être triste.
      Alors malgré cela prenons soin de nous, acceptons la contradiction et utilisons là à notre avantage, il faut bien commencer quelque part et quoi de mieux qu’une singularité pour enrichir la diversité.
      Bises. 🙂

  2. Le 25 décembre est est en effet la date clé de la course du soleil et donc de la vie sur Terre.
    Elle est là la vraie signification de « Noël »!
    Comme dit Umiko, tu nous offre une belle page poétique toute d’actualité qui reflète parfaitement la lumière douce et pâle de ce début d’hiver… Il est encore long le chemin vers le printemps quand on n’aime pas le froid!!
    Bises Fabrice et je te souhaite de belles fêtes à toi aussi 🙂

    • C’est la signification à l’origine de toutes les autres.
      Ça va être long le printemps, oui et nous ne pouvons faire comme les marmottes ou les ours.
      Quoique dans un sens nous risquons aussi de doubler de volume après ces fêtes… 😀
      Bizzz et à bientôt !

  3. ce n’est pas tant le froid, ni le manque de lumière qui me manquent en Hiver,
    ce qui me manque en hiver c’est le VERT, le vert des arbres , c’est si triste un arbre sans feuille si triste , il me tarde toujours de voir les premières feuilles vertes .
    Je te souhaite de bonnes Fêtes de fin d’année
    Portez vous bien tous !

  4. Oh tu sais les fêtes je n’ai jamais trop aimé et maintenant que je suis seule, encore moins….
    Merci d’être passé chez moi, ça me fait toujours plaisir de te lire 🙂
    Bises et belle semaine Fab, et je te souhaite un Noël sympa et bien entouré des tiens!!

  5. En ces temps si troublés je me demande s’il est encore raisonnable d’émettre des voeux.
    Comme tout le monde, j’espère la santé et le bonheur pour tous , comme tout le monde je lis qu’il y a souffrances, peines et injustices partout
    Alors si seulement on pouvait décider un peu de douceur pour notre Planète , les choses iraient peut être mieux
    bises Fabrice

    • C’est bien sage en effet, on nous promet la guerre, donnons la paix, on nous promet la maladie, donnons des soins, on nous promet des cataclysmes, donnons notre soutien, le reste n’est trop souvent dans le monde que vœux pieux.
      Bises Framboise et bon jour de l’an 🙂

  6. Merci d’avoir laissé de gentils mots chez moi sur mes derniers posts, Fab 🙂
    Je suis ravie que l’envie de « libelluler » te reprenne, j’ai peur que notre blog « Libellules de France » se désagrège si Maurice reste le seul à publier!
    De mon côté je n’ai plus mon étang (snif) et les coins que j’avais pris l’habitude de prospecter ont été détruits par les municipalités. Du coup je ne sais plus où aller pour trouver les odos…. bien triste.
    Bises et bonne fin de semaine 🙂

    • Hello 🙂
      On en parlait en famille il n’y a pas longtemps des odonates, sur leur apparente absence ces dernières décennies.
      Moi j’ai du mal à trouver de la diversité, un anax par ci par là, une déprimée, quelques demoiselles, rien de folichon, mais ça doit dépendre de certains facteurs environnementaux.
      C’est triste en effet tout ça… tu en trouveras peut-être d’autres ?!
      Bizzz et bon week-end

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *