Expos

C’était des premières, la première exposition du photo club Buena Vista, et la première avec l’association gueugnonnaise « les Amis des Arts ».
Je n’avais jamais vraiment non plus exposé mes photos jusqu’alors.
Il y avait cinq photographies pour chaque évènement, cinq photos d’escargots avec le photo club et cinq de fleurs sauvages avec l’autre association.
C’était l’occasion de voir ses photos sur des tirages 40*30, ce qui leur donne une tout autre dimension.

Une quinte d’escargots

La vie, c’est comme un escargot. On porte un lourd fardeau sur le dos, il faut en baver pour avancer, et ça laisse toujours des traces.
– J.Heska

Entrée
Il faut savoir que traditionnellement les escargots ne se dégustent pas qu’en image, mais ceux-ci auront évidemment échappé aux appétits culinaires.
Et vu le temps que nous avons eu en ce mois de juin, le thème tombait finalement plutôt bien.
C’était aussi l’occasion de découvrir les photos des autres membres du club et ainsi leurs différentes sensibilités dans cette pratique, voyages lointains, portraits, paysages, tout autant d’images dont on peut imaginer l’histoire, car en définitive chaque photographie à une histoire même si elle ne se la raconte pas, de manière directe.
Restaurant
Au restaurant, en bas à droite, un de mes escargots, aura t-il ouvert des appétits, ou bien l’inverse…
Notons qu’il est difficile de contourner les reflets sur les verres des cadres.

Des fleurs pour un hall

« La marguerite, belle dame en robe blanche à longs plis, avec un petit canotier doré sur la tête. »
– Jules Renard

Hall
Le Salon Régional des Amis des Arts de Gueugnon offrait plus d’une centaine d’exposants, peintres, artisans, sculpteurs et une poignée de photographes, de quoi satisfaire sa curiosité artistique.
Photos
J’ai choisi un thème que j’affectionne, avec des compositions de nature différentes, parfois plus artistiques, ou plus simplifiées, parce que je sais que cela peut être apprécié différemment par selon les personnes, mais je ne sais pas si c’était un bon choix, j’ai manqué de temps pour réfléchir à une sélection en l’appuyant de conseils extérieurs.

Bilan

En fait on peut avoir lors de ces expositions, au-delà des simples coups de cœur et des aspects trop techniques, des réflexions intéressantes sur l’art, la photographie, où chacun pourra deviser sur une émotion et emporter avec lui une part de l’intention du photographe, rien que pour cela, le déplacement aura été utile.
Pas comme Julius, j’ai fait des erreurs, j’ai appris et j’ai vu ce que je peux améliorer.
Et le plus grand plaisir aura été de partager ces images, qui parlent d’une nature à la fois proche et discrète comme si finalement elles parvenaient à leur destination, de pouvoir être vues par un plus grand nombre.


N.B. : Photos de W. Verheijen.

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *