Grand Capricorne

Grand capricorne du chêne

Coléoptère Cerambycidae

Le grand Capricorne du chêne est un de ces insectes qui passe la plus grande partie de sa vie sous une forme larvaire, de trois à quatre ans, pour une fois adulte espérer vivre quelques semaines. C’est évidemment le plus grand cornu dans son genre, capable aussi de voler.
Commun au sud de la France, il est plus rare dans le nord, l’exploitation forestière influence les insectes saproxyliques(qui décomposent le bois pour s’en nourrir), disparition des vieux arbres et fragmentation écopaysagère, dans ce contexte ce capricorne est protégé par la loi (classé vulnérable, risque élevé d’extinction).

Grand capricorne du chêne

Grand capricorne du chêne

Découverte de plusieurs individus le soir, le plus proche est photographié, les autres trop haut perchés seulement admirés, son déplacement est très lent et si l’on s’approche trop il peut toujours tenter un petit vol avec les ailes placées sous ses élytres. On retrouve comme avec le cerf-volant le plus souvent seulement des têtes (seule partie que les prédateurs, buses ou autres rapaces nocturnes, laissent derrière eux) ou alors un petit individu probablement perdu, ici j’ai eu plus de chance avec cette petite colonie en pleine forme.

Grand capricorne du chêne

Cerambyx cerdo

Les redoutables mandibules font des ravages très tôt, jusqu’à deux centimètres de diamètre de tranchées profondes dans le bois au stade larvaire.

Gros plan sur les yeux composés du Capricorne situé jusque derrière ses antennes, une bonne situation pour voir venir le danger lorsqu’il est sur le tronc d’un arbre. On peut le confondre avec Cerambyx scopolii mais ce dernier est beaucoup plus petit.

En haut à droite une larve de capricorne peut atteindre jusqu’à 10 centimètres.


Quelques liens complémentaires:
– L’identification des Cerambyx sur le site de l’Inra.
– Des pages complètes sur le Grand Capricorne du chêne sur insectes.(N’y ratez pas les photographies des nymphes, ça vaut le coup d’œil.)

8 réflexions sur « Grand Capricorne »

  1. Un insecte impressionnant.Bien que commun par chez nous je n’en ai jamais rencontré et « mon chêne » semble en bonne forme au fond du jardin .
    J’ai vu scopolii qui est déjà bien outillé.
    Très belle photo des yeux bien découpés. Les liens sont aussi une précieuse mine de renseignements sur l’insecte!

  2. @Noushka : Je pensais que la principale difficulté était de le faire à main levée, mais heureusement avec l’arbre ça fait un appui.

    @CathyB : Oui j’ai trouvé que la n&b révélait plus de détails et que la couleur était secondaire dans cette situation.

    @Lucie : Je n’ai pas pensé à regarder sur place s’ils faisaient des dégâts. Ça ne se voit qu’une fois qu’ils sont sortis dit-on.

    @Framboise44 : C’est la magie des bons gros grossissements on voit les choses sous un angle inhabituel.

    J’aurais aimé faire un gros plan de face mais c’était impossible à cause de la pente.

    Merci et à bientôt !

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *