Pluviose

Décidément les noms des mois du calendrier républicain révolutionnaire ont été pertinemment choisis, entrés dans le mois de Pluviose depuis le 20 janvier, ce dernier se poursuivra jusqu’au 18 février, ensuite viendra Ventose. Des noms représentatifs, mais pas très réjouissants, chaque jour avait un nom, aujourd’hui c’est Peuplier (époque des premiers chatons), hier c’était Mézéreon (arbrisseau aux fleurs roses, fleurit à partir de février, autre nom : bois-joli) et demain ça sera Coignée (hache de bucheron).

L’eau est un élément précieux, mais il ne déroge point aux lois harmoniques naturelles, vital dans de bonnes proportions, il est mortel au-delà, tant dans notre corps qu’autour de nous. Hélas il n’est pas assez tombé de neige pour faire de sublimes photographies de paysages cotonneux, seule une fine couche à apporté un peu de fantaisie à une vision monochromatique des lieux. Mais même si cela n’est pas fondamentalement apparent, imperceptible, c’est par opposition et contraste que se trouvent les germes du renouveau. Il n’y a pas d’absence sans présence. Et ailleurs déjà les ourses mettent au monde les petits oursons et les becs-croisé des sapins couvent leurs œufs contre froidure, vent et neiges.

Le Mont des lignes saupoudrées

Mont brumeux

Mont brumeux

La montagne de Mont, partiellement cachée derrière une épaisse brume, surplombe la région d’une poignée de centaines de mètres. À ses pieds subsiste encore un culte d’origine très ancienne lié à une source qui aurait le pouvoir de rendre la vue claire.

Prés blancs

Prés blancs

De mini dunes blanches se forment dans les champs où quelques arbres et haies résistent encore aux lignes des sillons, la terre est en repos.

Lueurs au dessus d’un nid de flocons

Montagne de Mont

Montagne de Mont

Les nuages s’écartent et le paysage prend une teinte moins sombre, il est temps de voir la montagne dans les couleurs de l’hiver, par une claire éclaircie. Si une fine couche recouvre les prés et les champs, elle ne suffit pas à donner aux arbres des manteaux blancs.

Fusion végétale

Fusion végétale

Comme si l’on avait fusionné deux arbres différents, ou comme s’il ne s’était pas épilé la jambe, cet arbre possède néanmoins une élégance que l’homme a peut-être aidée.

Nuée aux lueurs

Nuée aux lueurs

Il est dix-huit heures, le soleil se couche et une nuée d’oiseaux se guide avec les derniers rayons solaires afin de rentrer dans ses quartiers de nuit. Il est temps de rentrer.

11 réflexions sur « Pluviose »

  1. De bien jolies images que tu as là 🙂
    Comme quoi, on peut faire de belles choses avec de la neige « saupoudrée » (chose dont je doutais quelque peu).

    Le bois-joli, c’est quelque chose d’assez fragile, non ? On en trouve moins souvent qu’avant, il me semble…

  2. ta dernière photo me dit qu’il ne devait pas faire bien chaud dehors …
    c’est simple et beau, quant à ton poilu d’arbre c’est bizarre tout de même .. je n’ai jamais vu pareil tronc

  3. Très belle série de saison, bien représentative de notre hiver jusqu’à maintenant!
    J’aime bien ta remarque à propos de l’arbre mal épilé!! LOL!
    Je pense plutôt que les bûcherons leur coupent des rameaux pour du petit bois, mais je peux me tromper!
    Quelle bonne idée de nous parler du nom des mois et des jours de l’ancien calendrier, c’était sympa et souvent bien à propos!
    Bravo, encore un article intéressant comme tu sais nous les offrir!
    Merci, et bonne soirée, Zip!

  4. @ Alcuinn, merci :). Ah si tu as déjà vu du bois-joli tu es plus avancé que moi sur le sujet. Moi ça ne me dit rien, mais je vais être vigilant.

    @Framboise, oui température négative mais l’année dernière à cette époque c’était pire. Étrange arbre oui, si cela est naturel, mais il me semble que ce n’est pas si rare.

    @Noushka, t’es en mode rafale de coms, stoooop, lol ! 😛 Pour l’arbre ça doit bien être ça oui. Bises et à + !

  5. Alors je crois que oui, mais ça fait longtemps donc je ne suis plus sûr. Je note ça dans un coin, et si d’aventure je (on) me remémore les lieux, je tâche de te transmettre des images 😉

    Étrange, l’arbre. Peut-être un gène de travers ?

  6. Voilà un article très instructif !
    Pluviose – ventose ; des noms pas très réjouissants, comme tu le dis, surtout que Pluviose est en activité depuis quelques mois 🙁
    Très jolie série, surtout la dernière, qui est une petite merveille ; BRAVO !
    On pense donc très fort au renouveau ; à maman ourse et aux becs croisés… 😉

  7. @Alcuinn, ça serait sympa. ^^
    Oui, pour l’arbre ça serait intéressant de savoir si l’on est en présence d’une phyllotaxie anormale ou pas.
    Si l’autoélagage ne s’est pas correctement passé.
    Et s’il s’agit de ce qu’on appelle des « gourmands ».

    @Chris, merci, le renouveau arrive lentement mais surement c’est déjà Février ! 🙂

  8. La dernière photo montre que l’hiver aussi apporte de très belles lumières. La sasion nous enseigne aussi la patience , la nature a besoin de son rythme.
    Le bois joli porte aussi le le nom de Daphné joli bois un tout petit arbrisseau qui porte des fruits rouges en été et donne très bel aspect à la plante.

  9. Ping : Rideau Blanc

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *