Près du Morvan

Il fait frais, le temps est souvent couvert, parfois il pleut, mais c’est l’idéal pour partir au plus près du Morvan, en quête du fruit le plus emblématique de l’automne, la châtaigne.
C’est aussi ces conditions peu avenantes qui participent à donner à ce paysage de châtaigniers une dimension mystérieuse.
Des activités disparaissent dans la vie rurale, ainsi que des espèces animales domestiques, mais le paysage reste en essence inchangé.
Les petites routes sinueuses bordent les forêts de sapins et les châtaigniers des prés.
Les couleurs de l’automne apparaissent, et les dernières fleurs s’épanouissent.

Les Châtaigniers, les fleurs et les fruits

Linaire sauvage

Linaire sauvage

Cette linaire sauvage aux fleurs élancées, très présente à cette période, réchauffe de par sa couleur la fraicheur du début de l’automne.

Morvan

Morvan

Ici nous sommes aux portes du parc naturel du Morvan, au climat quasi montagnard et au relief tourmenté.

Douce-amère

Douce-amère

Les belles baies rouge cerise de la douce-amère sont les plus beaux petits fruits du moment.

Forêts

Forêts

Toujours entre châtaigniers et sapins, le paysage est très forestier, la sylviculture y joue un grand rôle.

Passerage

Passerage

Elle ressemble à la bourse-à-pasteur avec ses fruits en forme de disque alignés le long de la tige, c’est la passerage.

L’horizon, les marguerites et l’arbre rouge

Matricaire

Matricaire

Le capitule de la matricaire devient rond comme un ballon.

Plaines

Plaines

En prenant de la hauteur, on a une belle vue de la région qui entoure le massif du Morvan.

Aster

Aster

L’aster est très différent de la matricaire, plus en ligne qu’en courbes, elle apprécie le terrain humide parfois recouvert la Loire.

Pré

Pré

C’est définitivement l’automne dans cette région, qui est aussi riche en histoire.

La fontaine et la châtaigne

Fontaine à froid

Fontaine à froid

La fontaine à froid, est un puits fermé à l’eau très fraiche, d’où le nom, c’est aussi une fontaine porte-bonheur.

Châtaigne

Châtaigne

Petite composition trouvée à travers les châtaignes tombées.

8 réflexions sur « Près du Morvan »

  1. c’est toujours aussi poétique , c’est toujours un bonheur de te suivre et cela faisait longtemps que tu ne t’étais pas manifesté, pourtant la saison se prête à faire de jolies photos et de belles rencontres , je suis étonnée de ne pas voir de champignons .
    bonne fin de journée

  2. @Framboise, oui le rythme de publication est parfois très long, trop pour un lecteur, et pourtant ça semble très court de mon côté.
    Ce n’est pas toujours facile de trouver le temps, il faut que l’occasion se présente, et ne pas être occupé à autre chose.
    Les champignons ce sont les grands absents oui, j’aurais bien aimé mais je n’ai pas réussi à en rencontrer cette année.
    A bientôt.

    @Beauphoebus
    L’automne est plutôt doux ici, ce qui procure à la végétation une donne supplémentaire. Les fougères sont bien « cuites » quand même aussi.
    A+

  3. Bonjour cher ami,
    Merci pour encore ton mot si amical 🙂
    Quelle jolie publication, la 2 est magnifiquement composée, le capitule et son bokeh, superbe, et la dernière est top!
    Bien amicalement et bonne semaine

  4. Les images sont à l’image de ton automne: toutes douces, c’est très agréable toute cette rondeur, ces couleurs qui passent du flamboiement au plus terne, cette transition vers le calme. Quel que soit le temps dont tu disposes, j’apprécie chaque nouveau message toujours accueilli comme un cadeau. A bientôt? Amicalement. 🙂

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *