Nature providence

C’est universellement reconnu, la nature dope nos capacités, dans cet article en anglais.

L’écothérapie, la nature en psy sur psychomédia.

Nature et ville, ou l’impossible dissociation entre espace vert et retombées économiques.

Pour les plus jeunes, en attendant le printemps, un peu de matière à rêver avec la salamandre.

Sommaire du national geographic france de janvier 2016.

Approfondir l’aspect scientifique du sujet avec le livre « pourquoi la nature nous fait du bien » aux éditions dunod.

3 pensées sur « Nature providence »

  1. Ton article est vraiment très intéressant et approche le sujet d’une manière différente de l’accoutumée.
    Pas le temps de rentrer dedans, mais mon sentiment – en trop court – est que la nature ne se laissera pas faire et que le grand perdant est l’humain.
    Même s’il se ressaisit et certains sont sur la voie, nous sommes bien trop nombreux pour qu’une harmonie parfaite se rétablisse.
    Bizzzz et bon weekend, Fab 🙂

  2. Hello Noushka, 🙂
    Tu abordes un point auquel je n’avais pas pensé, ça parait trop évident et pourtant c’est réel, nous sommes tellement nombreux.
    Les acteurs ne sont pas tant les décideurs ni les activistes, en profondeur, ce sont les ‘influenceurs’ d’hier, d’aujourd’hui et de demain, le futur est un élan dans lequel on ne peut que suggérer ou incarner un courant, demain sera fait d’on ne sait quoi, peut-être arrivera t-on à tirer profit du nombre ou peut-être serons nous incapables de nous entendre.
    Il faudra probablement plus que jamais faire preuve d’abnégation et d’humilité (Pas dans le sens où il faille se rabaisser, car le prestige réside dans cette capacité à reconnaitre que les acquis ne le sont pas autant que le fait d’être autre chose que des pygmées de l’hémisphère sud nous le laisse croire).
    Bon week end ! A bientôt !

  3. En protégeant la Nature et en la respectant, l’homme se protège et respecte également.

    Fabrice, tu as mis le doigt, là où il fait mal. Notre confort nous rend aveugles, sourds et indifférents, jusqu’au jour où nous nous sentons concernés directement. Sera-t-il encore temps?  » … l’écoute, l’harmonie et l’amour…  » Cela a l’air simple! Et pourtant …

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *