Nature providence

Pour son premier numéro de l’année 2016, le national geographic france titre en couverture « Comment la nature nous fait du bien, ses bienfaits sur la santé, le corps et l’esprit, l’enquête scientifique inédite ». Évidemment je crois que ce prêche est assez inutile pour les convaincus, mais le sujet est trop important pour être mis de côté. Nos histoires et nos expériences sont suffisamment précieuses pour aborder ce sujet, avec curiosité et passion.

Lire

Innsbruck

Montagnes alpines, prés pentus, clarines et sonnailles.
Toute l’ambiance que l’on aime à la montagne dans un roman aux questionnements contemporains.
Une histoire, une rencontre, dans un cadre autrichien, le tout est-il à la hauteur de son ambition ?

Lire

Être foufou

Les chrétiens ont leur bible, je pense voir là celle des Hommes.
Rarement un livre n’aura abordé avec autant de talent la Vie en plein devenir, ses espoirs, ses périls, et ses différents degrés de conscience.
Comme un conte, avec des personnages oiseaux, des observateurs humains, et une sagesse écologique.
C’est un formidable roman que l’on savoure comme un bon vin, avec ses subtilités, sa puissance, et cet arôme qui nous maintient en haleine.

Lire

Nature humaine

Il est parfois plus facile de respecter la nature que les hommes.
Et il devient de moins en moins courant de ne faire ni l’un ni l’autre.
Alors naïf ? Définition : Naturel, ingénu, sans fard, sans apprêt, sans artifice.
Reconnaitre ou révéler la nature, voilà la tentative de ce petit essai plein de questions et de réflexions.

Lire

Le manuel

C’est probablement le genre de livre que l’on aimerait posséder sur une ile déserte.
Même si ce n’est pas un guide de survie à proprement parlé mais plutôt une méditation curieuse.
Comme une tentative de trouver une alternative saine et écologique, le manuel de la vie sauvage d’Alain Saury est pour le moins surprenant.

Lire

Apologie de la nature

Il a toujours été difficile de placer la nature sous un autre angle que celui de l’utile, c’est d’autant plus vrai dans notre ère cartésienne qui nous confronte à de nombreuses contradictions.
Or quelles sont les raisons profondes qui nous poussent à ce que l’on nomme de manière caricaturale « le retour à la nature », est-ce un sentiment nouveau, une mode ou une pathologie ?
Aujourd’hui encore l’apologie de la nature est un rappel non négligeable et son anthologie poétique du XVe siècle jusqu’à nos jours une formidable illustration.
Culture et nature sont interdépendantes dans cet article qui je l’espère vous apportera quelques pistes de réflexion et une agréable lecture.

Lire