Le mouton noir

Les idiotismes animaliers sont très présents dans notre langage d’une manière rarement flatteuse où l’on est souvent traité de toutes sortes de noms d’oiseaux, bécasse, buse, dinde, chouette, butor, etc.
Quand Brassens bêlait le « Mouton de Panurge », il réactualisait le sens de l’anecdote de Rabelais autour du personnage (Panurge) qui a donné naissance à la célèbre expression.
Le nom de la série américain les Têtes brulées est en américain « Black Sheep Squadron » : les moutons noirs qui ont du mal à rentrer dans le rang.
Pour mettre tout le monde d’accord voici la photo d’un mignon petit mouton tout noir, mais à barbiche, queue et crête blanche…

Lire

L’artiste coureur des bois

village-de-preslesLa femme à la perle est un tableau du Louvre qui préside la renommée du peintre Jean-Baptiste Corot. Que l’on lui associe tel ou tel autre mouvement artistique, il demeure qu’il puisait son inspiration sur les routes et les chemins de notre campagne.
Ses paysages sont en effet teintés d’une atmosphère intemporelle qui ravive en nous le souvenir d’un soir magique passé en pleine nature.
Une émotion universelle et ancrée dans nos mémoires, comme le témoin d’une conscience épurée par un épicurisme simple, naturel et contemplatif.

Lire