Contraste d’automne

Profitant de la douce lumière que procure le soleil d’octobre, j’ai parcouru quelques lieues en quête de paysages.
Cette lumière sublime ce qu’elle atteint et met en valeurs les ors du monde végétal caractéristiques de l’automne.
Mais cette fin d’octobre est loin d’être un ensoleillement lentement dégressif, où l’on peut lever lièvres et chevreuils.
C’est aussi un contraste d’automne frappant, entre cette belle lumière et une ambiance sombre, parfois pluvieuse.
Qui rappelle, avec les feuilles tombantes, que l’hiver est l’étape suivante.   

Contraste d’automne

L’automne peut-être à la fois sombre et lumineux, infusant subtilement les derniers feux de l’été dans l’écrin occulte de l’année en passe de s’achever.

Prés et forêts ensoleillées

[Not a valid template]

Le bocage « pittoresque » des collines du Bourbonnais en Saône-et-Loire.

[Not a valid template]

Le laccaire améthyste, très présent cette année dans les sous-bois sur les mousses.

Temps couvert en Loire

[Not a valid template]

Feuillage automnal au dessus d’un bras de la Loire.

[Not a valid template]

Feuille d’érable plane, poussant en bord de Loire.

Du côté des châtaigniers

Direction le sud Morvan, avec ses grandes forêts, collines et châtaigniers.

[Not a valid template]

Le vieux châtaignier, sculpture vivante.

[Not a valid template]

Les châtaignes, prêtes à tomber.

[Not a valid template]

Dans la forêt avoisinante, une petite fontaine maçonnée.

Rivière et étangs

En fin d’après-midi la lumière devient douce et enchante les abords des rivières et des étangs.

[Not a valid template]

Une belle lumière embellie la petite rivière la Somme.

[Not a valid template]

L’étang de Montperroux, au bord de la commune de Grury.

[Not a valid template]

Un étang niché dans la vallée de la Loire, en Allier.

Passez un bon week-end de la Toussaint.

Dites moi ce que vous en pensez

  1. Merci pour la balade en Bourgogne à partager comme une bonne pomme, quelques noix et du pain frais !
    Plus j’avance en âge, plus je trouve les automnes merveilleux, ne retenant d’eux que couleurs, lumières, et chaleur…

    • C’est une région propice aux fins gourmets, où la rusticité vivifie un raffinement à la fois brut et subtil. 😀
      L’automne c’est souvent des souvenirs de gamin, marchant dans la foule des feuilles mortes, des marrons, et la cueillette des champignons.
      Entre la fin d’un été et le début d’un hiver, entre extériorité et intériorité.
      C’est aussi l’anxiété de ne plus retrouver cette chaleur estivale et cette lumière si énergétique, parfois trop.
      Comme une jeunesse au dynamisme hargneux face à un âge mûr plus apaisé.

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *