Gardiens des jardins

Les jardins sont des ouvertures sur le monde naturel, comme des petites fenêtres dont chacun pourrait choisir la forme et la couleur.
Bien sûr la patte de l’homme est prépondérante, et c’est toujours une sélection de végétaux comme un petit monde idéal, que ce soit par de jolies fleurs ou de délicieux légumes.
Et c’est dans cet apprivoisement bien ordonné que peuvent surgirent de petits êtres indépendants, plus ou moins désirés, parfois charmants, parfois agaçants, comme une dernière faveur accordée à la nature de pouvoir librement tirer la langue à ces humains envahissants.

Lire

De par le ciel

À travers étangs et forets, la Loire crée parfois des bras à part, loin d’être morts, ils forment un refuge aux animaux.
Sous les silhouettes des osiers, et dans l’ombre des plantes aquatiques se cachent de toutes petites grenouilles.
Non loin de là fougères et bruyères forment le portillon d’un paysage plus forestier.

Lire

Transeptembre

Après les migrations estivales humaines, un esprit écureuil domine cette période de rentrée.
Les fruits ont muri, les premières feuilles tombantes sont aussi sèches que les barbecues remisés.
Et pourtant les rosiers et les pissenlits refleurissent, la douceur est cet âge mûr qui a survécu et qui vit encore.
La floraison de la petite centaurée et la rougeur des cenelles sont les indices discrets d’un mois de septembre tendre, profond, et complexe.

Lire

Le mont Dardon

Le Charolais est majoritairement plat, mais il possède quelques dards à travers les champs, les prés, les forêts et les étangs.
Le mont Dardon est un de ces sommets qui vous transporte à 506 mètres dans l’espace, et à l’âge de pierre, dans le temps.
C’est une sorte de lieu de pèlerinage universel et inconscient, où l’âme comme le corps prend une nouvelle dimension.

Lire

Escargots

Quelques gouttes scintillantes perlent en douceur sur les pétales des agapanthes.
La première quinzaine de juillet aura été fraîche et humide, un temps idéal pour les escargots.
Partis en vadrouilles ralenties, certains n’hésitent pas à faire le trajet sur la coquille de compères plus grands.

Lire

Campagne estivale

Cette entame juillettiste est estivale, chaleur et orage se partagent la partition.
Quand les baies et les vergers ont déjà tout donné, la musique se fait plus relax.
Mais quel genre de vie reste-t-il dans ces paysages d’herbes moissonnées ?

Lire

Prémices d’automne

Les premières feuilles sont déjà tombées, on aperçoit les derniers couchers de soleil enveloppés de violet.
L’automne s’installe dans une profusion de baies noire et rouge et toute forme de vie s’affaire et se délecte de chaque morceau de soleil qui lui est offert.
En dehors de ces fruits qui serviront de nourriture, quelques insectes s’activent encore non loin des dernières fleurs.

Lire