À fleur d’eau

Difficile d’échapper aux conséquences des deux précédentes canicules, et je dois bien avouer avoir été un peu surpris, certaines choses sont de l’ordre du jamais vu jusqu’alors. En effet l’assèchement qui vide beaucoup d’étangs de leurs eaux, et d’une grande partie de leur biodiversité, dont les espèces les plus impactées, les poissons.

La végétation souffre, on le constate par la précocité de la chute des feuilles et par la difficulté de certains arbres à conserver un feuillage vert, comme les chênes et les hêtres. Je ne pense pas qu’il y ait eu trop d’impact sur les oiseaux de jardin et les oiseaux sauvages, les hirondelles ont bien nicher, et les guêpiers se portent comme des charmes(expression sans rapport avec l’arbre).

Les baies ne sont pas très grosses, il y a peu de libellules, quelques grenouilles, et des escargots maigres, mais bien présents.

Voilà en résumé ce que j’ai pu observer, mais voyons cela en images.

Au bord des étangs

Étang

Étang

Souvent dans la région, les pluies ne suffisent plus à maintenir les étangs en eau, une grande perte pour ceux qui sont empoissonnés.

Étang

Étang

La même situation que précédemment, sauf qu’ici la salicaire commune pourpre recouvre une bonne partie de l’étang asséché.

Chemin

Chemin

Le chemin qui mène aux étangs est bien sec et nul trace de flaques d’eau avec de petites grenouilles cette année.

Côté Loire

Loire

Loire

Ce bras mort est peu vif mais pas asséché, la jussie règne en maître sur ce domaine ligérien.

Bras mort de Loire

Bras mort de Loire

Autre bras mort que la Loire engendre, celui-ci est proche d’être complètement sec et ne s’écoule plus.

Lentilles d'eau

Lentilles d'eau

Les lentilles d’eau occultent totalement le peu d’eau qui reste.

L’escargot, la mante et l’espoir

Escargot de Bourgogne

Escargot de Bourgogne

À la suite d’une averse rare et salvatrice, on constate que nos escargots emblématiques ont résister à la chaleur, bien protégés grâce à leur épiphragme.

Mante religieuse

Mante religieuse

Les insectes qui ne vivent pas nécessairement autour de points d’eau se portent bien, comme cette petite mante religieuse brune à la porte de la maison.

Éoliennes

Éoliennes

L’énergie renouvelable est un défi relevé dans notre région.

Annexe sonore : les guêpiers

Pour clore ce billet, je partage avec vous cet enregistrement sonore que j’ai réalisé. C’est un plaisir d’entendre ces guêpiers, ils apportent une note musicale délicieusement estivale dans notre ciel.

Je partagerais probablement d’autres enregistrements dans de futurs billets, c’est une manière supplémentaire de vous immerger dans l’ambiance.

Bonne fin de mois d’août à tous !

2 pensées sur « À fleur d’eau »

  1. Bonjour, encore un très beau billet témoin de la fonte de la biodiversité naturelle ordinaire inodore, incolore et donc invisible.

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *