L’ange de nuit

Côté Loire

Calopteryx femelle

Calopteryx splendide femelle

Calopteryx male

Calopteryx vierge mâle

Les demoiselles ou Calopteryx vierge et splendide se perchent sur les branches à bonne distance du fleuve, on peut les trouver partout du moment qu’il y a de l’humidité et des petits insectes à chasser, les reflets métalliques de leur corps et de leurs ailes sont splendides.

Libellule deprimée

Libellule deprimée femelle

Libellule fauve

Libellule fauve mâle

Dans la catégorie poids moyens des libellules, on trouve la libellule fauve et la libellule déprimée, présentes en nombre cette année le beau temps apporte de la vitalité à tous les maillons de la chaine alimentaire.

Benoite commune

Benoite commune

Centauree scabieuse

Centauree scabieuse

Une extrémité de tige globuleuse hérissée de filaments rouges, c’est la caractéristique de la fleur de benoite commune fanée, une petite fleur jaune à l’origine que l’on pourrait confondre avec une variété de potentille, sa racine sent le clou de girofle et c’est une plante qui possède des vertus médicinales.

Les propriétés dépuratives qui traiteraient les symptômes de la gale auraient donné cette épithète de scabieuse à cette centaurée, la centaurée scabieuse. Les compétences en médecine du centaure Chiron sont probablement à l’origine de l’appellation des centaurées.

Bouton d'églantine

Bouton d'églantine

On ne présente plus ce rosier sauvage, ce délicat bouton de fleur d’églantine promet une belle fleur qui donnera naissance à un cynorhodon, précieux ingrédient de bien de recettes maison.

Myosotis des marais

Myosotis des marais

Le myosotis des marais, une plante aux belles fleurs délicates et très esthétiques. Le beau temps lui profite aussi, ses fleurs sont loin de souffrir de nanisme.

Côté canal

Epilobe en épi

Epilobe en épi

L’épilobe en épi est une haute plante vivant en colonie. Elle fleurit de bas en haut et l’infusion de ses feuilles aurait un parfum de thé. Elle possède aussi quelques propriétés médicinales.

Pterophore blanc

SONY DSC

Le fameux petit ange de la nuit, ou ptérophore blanc, est un petit lépidoptère de la famille des Pterophoridae, une famille d’étonnants petits papillons.
Celui-ci peut s’apercevoir la nuit tombante, c’est vraiment un des papillons les plus insolites de notre région, ses plantes hôtes sont les liserons dont la chenille se nourrit.

Côté champs

Nid de cigogne

Nid de cigogne

Et en conclusion pour terminer cette série, les petits nouveaux, les cigognaux, cette année la relève est assurée.


n.b : L’identification des libellules n’est pas ma spécialité, heureusement Noushka a corrigé ma copie.
La ressemblance est telle entre les demoiselles vierges et les splendides que cela complique la tâche, en revanche la détermination des genres est un peu plus facile, du moins pour ces espèces.

12 pensées sur « L’ange de nuit »

  1. bonjour zip
    et ben un reportage , plein d’intérèt , et bien diversifié
    les libellules , sincèrement top , mais mon intérét va tu t’en doute au pterophore blanc , petit papillon qui ne paye pas de mine , mais si gracieux , et facile a prendre , autrement tout les autres clichés sont intéressant aussi, j’aime aussi l’arbre a cigogne , je trouve que ta photo a beaucoup intérét vu comme tu l’a pris ( je trouve que j’ai beaucoup mis le mot intérét )
    mais le principal , est ce que ce n’est pas , quand les photos
    nous attirent
    sur ce mon chère zip
    je te souhaite une excellente semaine
    amicalement
    jean michel

  2. BRAVO!
    Quelle série! Je sais je me répète! LOL!
    J’aime beaucoup ta photo de Myosotis et ton bouton d’églantine en plus des jolis zygoptères!
    Mes amitiés et bonne continuation!

  3. C’est une très belle promenade que ce soit côté Loire (mon fleuve majestueux) côté Canal ou côté Champs et les images très belles, et pour certaines très graphiques, sont vraiment à la hauteur de l’itinéraire parcouru. Un régal pour les yeux qui mérite compliments.

  4. Merci à tous. 🙂

    La Loire c’est pas grand-chose juste un peu d’eau qui traverse les champs cultivés, mais parfois c’est le paradis difficile à évoquer en quelques mots, guêpiers, hirondelles, aigrettes, etc.

    Un arbre mort qui abrite la vie, c’est symbolique.
    Mais difficile de faire ressortir un intérêt à cette focale donc content que tu apprécie jean-michel.

    Bonne semaine et à bientôt.

  5. mes compliments pour ces splendides macros et clichés .. quand je pense que je n’ai pas encore vu ce papillon à plumes .. j’en rêve depuis l’année dernière , c’est Noushka qui avait fait un beau reportage sur lui .. et depuis je regarde partout mais que dalle

  6. Merci Framboise, fais une tentative la nuit tombante en cherchant un endroit à proximité d’un éclairage public mais en sortie de ville près de champs dans des fossés bien garnis.

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *