Un animal abattu

Le sanglier adopté par une jument abattu par un chasseur.

La belle histoire qui avait commencé en 2007 à Neuville-sur-Ain a pris fin cette semaine. Lussie, la petite laie, a été abattue jeudi par un chasseur.
C’était le 18 mai 2007, le commencement d’une bien belle histoire entre une petite laie et une jument comtoise. Cette dernière avait pris soin d’allaiter le sanglier, vraisemblablement orphelin. Le propriétaire de la comtoise, Bernard Monnet, avait été le premier a apercevoir cette belle scène d’amour. Matin et soir, la femelle sanglier baptisée Lussie par les habitants avait pris ses habitudes. Tous les jours, c’était le même manège : Lussie arrivait vers sa mère jument, tout en grognant; et ven

ait profiter de la couche, à côté de cette belle comtoise qui s’occupait d’elle comme une bonne mère. On les voyait souvant ainsi, côte-à-côte, dans la prairie. La télévision était même venue sur place, pour révéler cette belle histoire qui a pris tragiquement fin jeudi.
Comme on dit : « la chasse est un noble sport ››.

Le Progrès

Cette histoire a t-elle une morale?

Jetez un œil sur cet article , ainsi que sur le blog de l’auteur, Marie Muzard, qui apporte un superbe bokeh à la limite entre l’éthologie et la sociologie.

Cette entrée a été publiée dans Photo-Blog.
Partager ou mettre en favori avec le permalien : cigogne



Dites moi ce que vous en pensez

  1. Quel dommage, il aurait été pourtant très intéressant d’en savoir plus et surtout de voir l’évolution de cette entraide animale.
    Une anecdocte de plus qui ne me fait vraiment pas aimer les chasseurs!
    Bonne journée, @ bientôt

  2. J’ai trop mal au coeur pour commenter cette histoire, moi qui ai tant d’atomes crochus avec les sangliers, comme tu le sais!
    Ca donne des envies de meurtres…
    Mes amitiés, Zipanu

  3. Oui je savais que tu aurais la même réaction que moi, c’est clair! On est tous loin des clichés de ce type de pathologie humanophobe »j’aime pas les hommes je préfère les animaux » mais bon on ne comprend pas non plus les actions d’une minorité de chasseurs…
    Bonne fin de soirée Carlib.

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.