L’étrange procession

Dans ce contexte de confinement où notre perception du temps est contrariée, nous conservons quelques repères sûrs, le printemps est là et nous sommes passés à l’heure d’été.
Bien sûr mes photographies se sont arrêtées il y a un peu plus de quinze jours et j’écris ce billet avec seulement quelques images fraîches en stock.
Mais espérons voir en elles la venue prochaine du dé-confinement, qui sera le signe que le virus ne s’étend plus.
Imaginons la société panser ses blessures et chacun profiter d’un plein air ressourçant, d’une liberté dont nous aurions pu être définitivement privés avec une pensée pour ceux qui ont succombé.
Cela prendra du temps pour vraiment apprécier, un temps relatif a chacun et la vie reprendra, probablement marquée, en profondeur.

Jonquilles, pulmonaires et anémones des bois

Jonquille, narcissus pseudonarcissus, photographie nature, zipanatura

Narcissus pseudonarcissus

Dans la forêt, un rayon de soleil perce entre les branches et sublime une fleur de jonquille.

Jonquilles, narcissus pseudonarcissus, photographie nature, zipanatura

Jonquilles

La jonquille pousse en profusion, ses paracorolles évoquent des cloches froufrouteuses.

Pulmonaire officinale, pulmonaria officinalis, photographie nature, zipanatura

Pulmonaria officinalis

Moins spectaculaire que les jonquilles et pourtant les fleurs de la pulmonaire montrent de belles et apaisantes couleurs vives.

Anémone des bois, Anemone nemorosa, photographie nature, zipanatura

Anemone nemorosa

Capable de tapisser les sous-bois, l’élégante anémone des bois a généralement des fleurs d’un blanc pur, parfois roses.

L’étrange procession

Pins, forêt, photographie nature, zipanatura

Jeunes pins

Vous avez sans doute déjà vu des boules cotonneuses dans les arbres, ce sont les nids des chenilles processionnaires. L’insecte adulte a tendance à pondre sur des arbres dont la silhouette se détache bien du ciel bleu. Une plantation de jeunes pins est donc une victime prioritaire.

Chenilles, Processionnaires du pin, Thaumetopoea pityocampa, photographie nature, zipanatura

Processionnaires du pin

Lorsqu’elles quittent leur abri, une meneuse les conduit quelques dizaines de mètres plus loin dans un endroit ensoleillé pour s’enfouir dans le sol et préparer leur métamorphose. Dans l’été des papillons prendront leur envol…

Procession, Processionnaires du pin, Thaumetopoea pityocampa, photographie nature, zipanatura

Thaumetopoea pityocampa

137, une sacrée file ! Cette chenille profite du réchauffement climatique pour s’installer sur notre territoire, en plus d’affaiblir les arbres, elle s’avère dangereuse car elle est très urticante.

Documentations

Insectes.net : la processionnaire du pin.

Wikipédia : Fiche jonquille, fiche pulmonaire officinale, fiche anémone des bois.

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *