Entre-temps

La bonne nouvelle de cette fin d’année est qu’une fois le solstice d’hiver passé, la durée du jour va reprendre son extension.

Couchant

Couchant

Les conditions atmosphériques permettent dans la fin de l’année de faire des photographies de ciel et de nuages plus intéressantes qu’en été où souvent un léger voile brumeux rend les horizons moins clairs.

Le soleil couchant étonne parfois nos regards contemplatifs.

Compagnon rouge

Compagnon rouge

Perdrix grise

Perdrix grise

Le compagnon rouge est une fleur commune à la longue période de floraison, de 6 à 7 mois tout comme son compagnon blanc,  difficile de les rater.

S’il était difficile autrefois de faire reproduire la perdrix en élevage il est encore plus difficile de la réintroduire avec succès, cette perdrix grise (la seule parmi une volée entière que j’ai pu par hasard débusquer pour prendre une photo) là faisait probablement partie d’un lâcher en vue d’une chasse.

Vache & veau

Vache & veau

Arbre

Arbre

Ce petit veau ne doit pas être bien vieux et il est gardé de près et ne daigne pas prendre la pose.

Le noir et blanc au lendemain de la tempête Joachim.

10 pensées sur « Entre-temps »

  1. c’est tout de meme bien plaisant de voir des veaux avec leur mere dans les champs, ca devient de plus en plus rare !
    les pauvres petites perdrix, j’en vois aussi, c’est tout juste si elles ne viennent pas manger dans la main tout comme les faisans .. pauvre de nous !
    bonne Fête de fin d’année
    en ce moment je suis à fonds dans les migrateurs .. pas facile facile ..

  2. Oui, c’est vrai, on voit plus de petits moutons.
    Agr oui ce gibier quasi inexistant à l’état sauvage est incapable de survivre…

    Je me disais que dans la précipitation j’avais oublié de souhaiter…
    une bonne année à tous !

    Les migrateurs pas facile non plus, j’ai aperçu des bernaches qui passaient au dessus de moi mais j’avais le nez dans le viseur sur les vaches…donc je n’ai pu prendre qu’une photo de leurs croupions… 🙂

  3. Bonsoir Zipanu,
    La saison dite blanche me permet aussi de revoir des clichés que j’avais mis de côté. Avec le recul nécessaire, certaines photos sont des réussites.
    Très beau coucher de soleil, quant à la vache, elle semble attendre de pied ferme l’intrépide photographe qui franchirait la barrière.
    Ton article précédent me fait penser à une espèce de mouton que je viens de découvrir dans le haut Valais: le nez, les pieds et les genoux sont noirs. C’est une ancienne race (et unique) de la vallée de Zermatt. Mais mon ajout n’a rien à voir avec le “mouton noir” dont tu parles, expression utilisée en Suisse par un parti d’extrême droite pour désigner certaines catégories d’étrangers.

  4. Il y a des jours où je me dis aussi que certaines sont réussies et d’autre jours non, d’où le besoin parfois de retourner aux fondamentaux des photographes académiques comme Henri Cartier Bresson pour donner un exemple carrément non exhaustif.

    La vache oui je ne m’y serais pas frotté, en plus elles étaient plusieurs hors-champ de l’objectif, elles sont méfiantes l’instinct maternel naturel et sauvage persiste heureusement, je les comprend.

    Je me demandais bien aussi de quelle sorte d’espèce il pouvait s’agir. Il en existe beaucoup plus que nous connaissons, tant au niveau des bovins, des ovins et des volailles, dont des espèces ancienne et locales. C’est vrai que dans les champs nous ne voyons bien souvent que des espèces dites productives.

    Je ne connaissais pas cette utilisation du mot mouton noir qui me fait penser à métèque.

    A bientôt Monic. 🙂

  5. Chez nous les vaches dans les champs sont très nombreuses!
    Notre région est “le pays du veau sous la mère”!!
    Bravo pour la Perdrix et bien qu’il y ait toutes les chances en effet que ce soit du “lâcher” pour la chasse (hélas), ce n’est quand même pas évident de réussir la photo!
    Le coucher de soleil est magnifique!
    Une excellente nouvelle année, Zip, une bonne santé et plein de belles découvertes!
    Mes amitiés!

  6. Bonne année!
    Et merci pour tes billets toujours riches de belles images et de sujets incitant à la réflexion!
    L’instinct maternel est riche d’observations chez les mammifères même ceux dits d’élevage.J’aime beaucoup cette photo de la vache et de son veau. Mieux vaut ne pas s’en approcher quand elle ne vous connait pas!

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *