L’hiver gelé

Après un début d’hiver humide et un début d’année plutôt doux, le véritable hiver apparait et altère le paysage d’une manière parfois surprenante.
Entre brumes et végétation gelée, notre nature semble surgir d’un rêve, quelque peu magique et parfois inquiétant.
Or déjà, si l’on écoute bien, les oiseaux fredonnent un air de printemps.
Des signes bien encore discrets, d’une nature qui imagine le dégel, et qui en attendant, façonne par la glace, une grâce intemporelle.

Tableaux d’hiver

L'eau des prés

L'eau des prés

Retour en arrière, nous sommes à la fin du mois de décembre, les cours d’eau sont en crue, les champs sont noyés.

Les sillons gelés

Les sillons gelés

Fin janvier, plusieurs jours de températures négatives figent le paysage.

Les herbes gelées

Les herbes gelées

La végétation se recouvre d’une fine couche de glace blanche.

Feuilles gelées

Feuilles gelées

Le gel se forme autour des feuilles.

Loire blanche

Loire blanche

Le paysage semble hanté par une magie qui fige le temps.

La loire

L'eau d'hiver

L'eau d'hiver

Dans cette ambiance hivernale, la surface des eaux de la Loire présente un gris nacré.

Plantes glacées

Cynorhodon gelé

Cynorhodon gelé

Les fruits, survivants de l’automne, à l’épreuve du gel.

Lychen gelé

Lychen gelé

Le lychen est transformé en une sculpture de glace.

Plante gelée

Plante gelée

La végétation, autrefois gorgée de lumière se retrouve dans un piège de cristal.

Et les animaux

Chevreuils

Chevreuils

Sept chevreuils sortent à la faveur du soir.

Cygnes

Cygnes

Trois cygnes barbotent dans les prés.

Dites moi ce que vous en pensez

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.