Avant l’automne

Les soirs d’été semblent déjà loin, et disparait avec eux l’assurance calme et paisible du soleil couchant.
Que cache cette valse humide qui souffle le chaud et le froid, le nuage et l’éclaircie.
Quelques papillons goutent la dernière cuvée du nectar des fleurs de septembre.
En fait c’est comme si les marchands exposaient encore, juste avant que ne se vident les lieux.

Lire

Beautés sauvages

Au-dessus des scintillements diamantés du soleil d’été sur le manteau bleu vert de la Loire, les guêpiers s’envolent par des brises favorables dans un concert de sifflements roulés.
Parmi les herbes roussies par l’intraitable chaleur estivale, les lièvres se réunissent dans les champs quand les ombres commencent à s’allonger.
Dans le clair-obscur des brins d’herbe, la martre s’approche, méfiante et curieuse, entre instincts et insouciance.

Lire

Gardiens des jardins

Les jardins sont des ouvertures sur le monde naturel, comme des petites fenêtres dont chacun pourrait choisir la forme et la couleur.
Bien sûr la patte de l’homme est prépondérante, et c’est toujours une sélection de végétaux comme un petit monde idéal, que ce soit par de jolies fleurs ou de délicieux légumes.
Et c’est dans cet apprivoisement bien ordonné que peuvent surgirent de petits êtres indépendants, plus ou moins désirés, parfois charmants, parfois agaçants, comme une dernière faveur accordée à la nature de pouvoir librement tirer la langue à ces humains envahissants.

Lire

Le merle noir

Que ce début de printemps fût avare de lumière !
Qu’importe, sous cette apparence peu généreuse la nature se porte très bien.
Au jardin tout un univers, merle noir et nouvelles générations.

Lire

Les yeux du hibou

Les derniers épis de maïs remplissent encore les champs d’octobre nimbés de douceur automnale.
C’est aussi l’ouverture de la chasse, le peu d’espèces-gibier qui subsistent est mis sous pression.
Malgré tout, qu’ils soient sauvages ou domestiques les animaux sont les esprits de la nature, croiser leur chemin est toujours source de surprises, ou d’émerveillement.

Lire

Escargots

Quelques gouttes scintillantes perlent en douceur sur les pétales des agapanthes.
La première quinzaine de juillet aura été fraîche et humide, un temps idéal pour les escargots.
Partis en vadrouilles ralenties, certains n’hésitent pas à faire le trajet sur la coquille de compères plus grands.

Lire

Campagne estivale

Cette entame juillettiste est estivale, chaleur et orage se partagent la partition.
Quand les baies et les vergers ont déjà tout donné, la musique se fait plus relax.
Mais quel genre de vie reste-t-il dans ces paysages d’herbes moissonnées ?

Lire