Entre-temps

Perpétuel recommencement la fin d’une année annonce le début d’une autre.
Ce n’est pas la saison la plus prolixe en photographie, mais cela permet de retrouver dans les archives quelques photographies inédites, écartées pour diverses raisons.
C’est aussi l’occasion de « penser » sa future technique.
Voici tout de même quelques clichés présents et passés, pour patienter pendant la longue saison d’hiver.

Lire

Lézardes d’hiver

Les prémices du réveil de la nature s’observent dans les lézardes de l’hiver, lézards des murailles et cygnes tuberculés savent apprécier les douceurs des rayons du soleil.
Le niveau de la Loire ayant baissé, ses berges deviennent accessibles, le pêcheur reprend l’avantage sur le castor.
Les cygnes peuvent encore filtrer la vase des bras de Loire aux couleurs sombres et verdâtres.
Et le lézard pointe le bout de son nez.

Lire

Les oiseaux au jardin II

Encore cet hiver rigoureux qui commence à jaunir par le gel les herbes des prés où se dressent encore ci et là de ternes et fantomatiques silhouettes d’ombellifères.
Au jardin, qui fait bien pâle figure en cette saison, les oiseaux luttent pour leurs graines, bonnes ou mauvaises, chacune est défendue, et l’une comme l’autre finit dans leurs petits estomacs.
Même madame le gros bec n’hésite pas à présider cette vaste assemblée.

Lire

Les oiseaux au jardin

Le mois de février évoque la purification et le renouveau de la nature à travers notamment le début des parades amoureuses des oiseaux attesté par bien des proverbes : “A mi-février, bon merle doit nicher”, etc.
En attendant cette période de réjouissance, les oiseaux qui luttent alors contre le froid investissent les jardins, au risque de braver bien des dangers.
Et pour nous il est idéal, de les observer.

Lire

Par monts et par vaux

Vau est une ancienne forme de val.
À aller en tout sens on ne reconnait plus le point de départ et on finit par avoir une idée de progrès.
Mais que l’on soit en haut ou en bas, à droite ou à gauche, le sol est toujours le sol et la seule chose qui progresse c’est notre capacité à tourner en rond.
Alors on cherche à voir des signes, bien que souvent ce ne soit plus là que le chant du signe de la raison.
Pas si miraculeux que ça, sur notre terre, des veaux, des chevreuils et un cygne, un vrai.

Lire

Le poisson des neiges

Un proverbe chinois dit “Qui voit le ciel dans l’eau, n’est pas loin de voir les poissons dans les arbres”.
Et bien oui, presque, mais tout à fait bien vu !
Mais qu’en est-il donc de cette photo mystère ?
S’agit-il d’un Kabelneijauw Gelix, d’un Toutafai Raidix ou d’un Super Surgelix ?
De quoi se réchauffer les neurones sur cette identification la plus “challenge” de la nouvelle année 2011.

Lire

Le grand Blanc

Quand mère nature se revêt de son manteau blanc c’est aussi fascinant que perturbant.
La neige c’est 95% du rayonnement solaire réfléchi, à part égale dans les longueurs d’ondes, sauf pour le bleu, d’où le blanc légèrement teinté de bleu, attention alors aux photographies à trop grande dominante bleue.
Dans la mythologie grecque, Chioné, déesse de la neige, est la fille de Borée et d’Orithye, autrement dit du vent du nord et d’une princesse…
Une allégorie de la neige qui laisse place à l’imagination.

Lire