La digitale pourpre

« Elle est l’infirmière des cœurs
Cache en son sein le secret bonheur
Pour que la vie d’heure en heure
Distille ses battements de fleurs »

– Carole Radureau

Lire

Petites épiphanies

Déjà le rideau se lève sur les premières fleurs de l’année.
L’hiver se termine, entre deux averses les oiseaux s’activent, et les premières pousses de pissenlit pointent du sol.
Un fin croissant de lune, accompagné de Vénus, brille dans un coucher de soleil humide et tourmenté.
La nature se réinvente, comme une prise de conscience claire et fraiche après l’engourdissement d’un long sommeil.

Lire

Crépuscule annuel

Le soleil atteint une étape symboliquement célébrée dans sa danse apparente.
Un changement de sens qui aura un impact sur la durée du jour.
Un tournant en direction du printemps, et le retour de la lumière.
C’est encore et depuis toujours une réalité naturelle, astronomique et universelle.

Lire

Couleur châtaigne

Entendez-vous dans le bois, le bruit de quelque chose qui tombe ?
Ce sont les châtaignes, qui rendent visite aux champignons.
Elles tombent à pic, la lumière est douce, chaude, même si entre bogues et fraicheur, ça pique.
Il parait que même les feuilles ne laissent pas tomber leurs amies, par solidarité elles se font une couleur… châtaigne.

Lire

Près du Morvan

Il existe des lieux inscrits dans des mémoires intemporelles, le Morvan est de ceux-là.
Collines et forêts, c’est un lieu qui dégage une authenticité encore plus affirmée durant l’automne.
Les légendes y sont presque palpables, c’est aux frontières de ce domaine que nous irons, des fleurs de Loire aux forêts du Morvan.

Lire

Jusqu’ici

« Jusqu’ici » est une expérience interactive disponible gratuitement sur le net.
C’est une aventure qui explore le rapport au temps et la perception avec un mystérieux personnage.
Cela commence dans une forêt, et après tout, c’est assez symbolique et en même temps contemporain.
Décortiquons cette gangue conceptuelle et voyons ce que le noyau peut offrir.

Lire

De par le ciel

À travers étangs et forets, la Loire crée parfois des bras à part, loin d’être morts, ils forment un refuge aux animaux.
Sous les silhouettes des osiers, et dans l’ombre des plantes aquatiques se cachent de toutes petites grenouilles.
Non loin de là fougères et bruyères forment le portillon d’un paysage plus forestier.

Lire