Bois et jonquilles

Fraicheur boisée pour cette série qui prend un petit peu de recul sur son environnement afin de révéler le milieu tel qu’il est abordé.
Je voulais montrer cette fois la densité florale de la forêt au printemps, imperceptible en gros plans.
Une forêt qui n’a pas encore totalement reverdi, mais qui regagne progressivement une animation qui fait tant de bien, en sortie d’hiver.

Lire

Februa

Il est temps d’aller voir la forêt et d’interroger les arbres.
Scruter l’avenir dans les baies du gui, et demander au soleil un cygne.
Mais, l’harmonie est-elle cachée derrière ces vaguelettes ?

Lire

Shelter

La tâche d’une blairelle est de pourvoir aux besoins de ses blaireautins.
Dans une forêt au graphisme minimaliste, entre art naïf et cubisme, et aux couleurs pastel.
Telle est la création originale et interactive d’un petit studio suédois, Might and Delight.

Lire

Froidure d’avril

Étrange et fraîche saison que ce mois d’avril, les observations se font entre les giboulées, une sacrée douche froide après un mois de mars particulièrement chaud et sec.
Quelques apparitions viennent malgré tout apporter un brin d’originalité à travers ce ciel gris persistant comme le lucane dans un cadre où les premières fleurs printanières sont déjà sur le déclin.
Dans les champs aux pissenlits qui donnent cette saveur si particulière au miel et au lait, le cygne ne tardera pas à pondre les œufs d’avril, prochains cygneaux.

Lire

Comme un charme

On a laissé ouverte la fenêtre du printemps, chants et vols d’oiseaux entrecoupés des derniers cris de grues et d’oies sauvages, on respire, on marche, on reprend le temps, une fraîche douceur comme une lumière obscure entre dans les pupilles.
Bien qu’elle soit toujours enserrée dans les résidus de sa gangue hivernale, la nature se porte comme un charme, pousses, boutons, fleurs, papillons, fourmis tous se réveillent d’un long sommeil et se remettent à l’ouvrage.
Si l’arbre garde un passage du temps qui se fige, la petite fleur nous promet du renouveau et le charme n’est pas si rompu.

Lire

Raoni, mémoires d’un chef amazonien

Né dans les forêts du Mato-Grosso en Amazonie, Raoni est un chef Kayapos médiatiquement connu pour son appel à l’aide aux nations, concernant la déforestation de la forêt primaire. Récemment de visite en France, il chercha de l’aide pour contrecarrer un projet de barrage qui pourrait réduire pratiquement à néant les indigènes restants. C’est dans un dernier espoir qu’il nous livre ses mémoires, dans le but de sensibiliser, ainsi que de trouver des moyens et des hommes afin de garantir la survie de ce peuple indigène.

Lire

Les sens en découverte

Coffet mes trésors de la foretOn en a peut-être tous rêvé, les éditions Plume de carotte l’ont fait, un coffret nature avec de vrais trésors à l’intérieur.

Il parait que les auteurs se sont bien amusés à collecter les milliers d’objets nécessaires à leur ouvrage dans les forêts alpines.

Un concept plutôt riche, pédagogique et prosaïque qui de plus s’accompagne de petits guides pas moins intéressants.

Et une manière intelligente et créative d’exploiter un filon mercantile pour un sujet bien naturel.

Lire