Délices en vu

Je ne connaissais pas cette entreprise néerlandaise(Knives And Tools Online) avant qu’elle ne me contacte pour réaliser ce test mais je dois avouer être curieux et découvrir une nouvelle boutique en ligne d’outillage principalement destiné aux activités de plein air est toujours intéressant.

Les jumelles Eden se présentent dans un design sobre, discret et dans un boitier qui parait suffisamment robuste.

Puisque les informations techniques fournies sont détaillées et précises il peut être utile de donner une explication de ces principes techniques que l’on ne comprend pas toujours et qui peuvent paraitre secondaires, mais au moins ils seront sous le coude au cas où on en aurait besoin.

Caractéristiques optiques

Grossissement : 10 fois, Diamètre de l’objectif : 42 mm

Une paire de jumelles indique souvent deux chiffres(7×50, 10×50, 20×80, etc.) le premier correspond au facteur de grossissement(10x) et le deuxième au diamètre de la lentille la plus grande(42mm).

Pupille de sortie (exit pupil) : 4,2 mm

Le rapport entre ces deux chiffres permet de dégager le diamètre de la pupille de sortie, autrement dit le point lumineux rond que l’on observe en regardant l’oculaire à quelques centimètres de distance, ici 4,2mm(42mm/10). C’est lumineux, certes moins grand qu’une paire de jumelles 10×50 mais dans tous les cas il faut garder à l’esprit que la qualité des prismes et des lentilles peuvent primer sur les facteurs de grossissement et les diamètres des lentilles.

Les prismes

Système de prismes : en toit, Verre des prismes : BAK-4, Revêtements des prismes : diélectriques et correction en phase, lentilles FMC pour une transmission lumineuse et un rendu des couleurs optimaux

Les prismes sont montés en toit, ça signifie qu’ils utilisent un système qui s’avère encore plus compact et étanche qu’une paire de jumelle à prismes de Porro sans retrancher à la qualité optique. Ils sont en sulfate de baryum, la meilleure qualité communément admise sur le marché. Pour acquérir une excellente transmission lumineuse de 90%, les prismes sont revêtus de fines couches métalliques, diélectriques et à correction de phase.

Les lentilles

lentilles FMC

Le revêtement multicouche assure une image nette et contrastée.

Distances

Lièvres

Lièvres


C’est dans ces cas-là qu’une paire de jumelles s’avère pratique, car même en étant dans le même champ que ces deux lièvres, ils semblent bien éloignés.
Un recadrage sévère s’impose même avec un objectif à longue focale.
Pour atteindre un facteur de grossissement identique à une paire de jumelles il faut au minimum une focale de 300 mm mais il faudra une très bonne qualité pour l’égaler.

Champ de vision (field of view) : 114 m de large à une distance de 1 000 m (= 341 foot à 1 000 yards, = 6,5°)

Une autre indication s’invite aussi parfois sur les jumelles, le champ de vision réel qui correspond à la largeur du paysage observé à une distance donnée, ici avec ces jumelles on observe 114 mètres de large à un kilomètre de distance, ce qui fait un grand angle confortable et de qualité.

Distance de mise au point minimale 1,2 m, Dégagement oculaire (eye relief) : 18 mm

La distance de mise au point minimale indiquée est de 1,2m, ce qui nous permettra d’observer avec acuité des insectes ou de petits animaux à quelques mètres de distance.

Le dégagement oculaire est tout simplement la distance entre l’œil et la première lentille de l’oculaire, à 18mm œilleton déplié(un anneau rigide rétractable, ce qui permet aux porteurs de lunettes d’utiliser les jumelles).

Accessoires

Les accessoires sont nombreux et répondent à certaines de mes exigences, les protections des lentilles sont souples et attachées aux jumelles, ce qui évite de perdre des capuchons et du temps dans les manipulations d’ouverture et de fermeture. Bien que les jumelles soient légères le port de la bandoulière est au moins conseillé pour éviter les chutes, la bandoulière est d’ailleurs très agréable à porter, solide, souple et légèrement élastique.

Un chiffon est aussi fourni pour nettoyer les lentilles et les jumelles sont fournies dans une sacoche portable à la ceinture ou en bandoulière. Le velcro de la sacoche est en revanche trop bas et permet difficilement la fermeture du rabat lorsque les jumelles sont à l’intérieur.

C’est la première fois que je trouve un manuel livré avec des jumelles et la plupart du temps ce genre de manuel à tendance à faire grincer les dents, trop long ou pas dans notre langue, trop simple donc inutile, indéchiffrable, etc. Et bien là ça change le manuel est court et concis et vous apprend tout ce que l’on ne vous a jamais peut-être dit sur l’utilisation d’une paire de jumelles, réglage des œilletons, de l’écartement interpupillaire et de la correction dioptrique expliqués de manière claire et simple. J’ai juste remarqué une coquille, la lecture est facile et c’est assez rare pour être signalé avec un produit international.

Sur le terrain

Perdrix rouge

Perdrix rouge


La discrétion et l’observation à distance sont des atouts pour la recherche de petits animaux.

Pas de mauvaises surprises, les jumelles remplissent leur rôle et ne déçoivent pas de leurs promesses, les détails sont net et l’image est bien contrastée à la lumière et à l’ombre. J’ai observé divers oiseaux volants ou à l’ombre sur le tronc des arbres et la netteté est impressionnante, j’en ai même profité pour évaluer la présence de certaines fleurs dans une prairie. On peut aussi apercevoir le soir sur trépied le croissant de la planète Vénus, en vedette en ce moment, car au plus proche de la terre(et en transit le 6 juin, mais pour cette occasion-là pas question de jumelles sans un filtre solaire certifié, une simple paire de lunettes filtrantes spéciales suffit, voir toute autre méthode sûre).

Conclusion

Avec un rapport qualité/prix très intéressant grâce à un lien direct avec des fabricants qui fournissent les plus grandes marques, ces jumelles constituent un choix confortable et adaptable aux besoins de chacun, pour l’observation en général, l’ornithologie, la mammalogie, etc.

 


Ressources pour approfondir

Choisir des jumelles, le guide pour les naturalistes sur nature-terroir.

Les six aberrations responsables des défauts optiques des jumelles sur perret-optic.

Cette entrée a été publiée dans Optique, Tests.
Partager ou mettre en favori avec le permalien : cigogne




7 réflexions sur « Délices en vu »

  1. Ca parait très intéressant en effet, mais nous sommes déjà équipés!
    Merci pour l’info, il y a toujours quelqu’un d’intéressé!
    Et c’est sympa de découvrir un site internet qui offre des produit d’un bon rapport qualité/prix! 🙂
    Bizzz et bonne journée Zip!

  2. Petite mise à jour : Le service client est attentif et efficace, ils planchent sur une nouvelle sacoche et la coquille du manuel à été rapidement corrigée. 🙂

    Bon week-end Frambroise et Noushka, bizz !

  3. Ah oui toi z’aussi :), tu as bien savouré comme moi, ce qui est plaisant en ce moment c’est de découvrir aux jumelles à quel oiseau appartient quel chant…
    Ce qui est impressionnant aussi c’est la lune, on se croirait dessus.
    A+

  4. Bonjour,
    Je suis passionné de nature et des insectes, je travaille dans la gestion d’espaces naturels. Je viens de commander le modèle Éden XP 8×42 et suis impatient de les tester vu tout le bien qui se dit sur ce modèle. La distance minimale d’observation de 1,20 m a été un élément déterminant pour ce choix de jumelle.
    A bientôt pour un commentaire en retour d’utilisation sur terrain.

  5. Bonjour,
    J’espère que vous serez aussi satisfait que moi, que la pochette fournie ferme bien maintenant et que la version 8x est assez légère et compacte.
    1m20 c’est étonnant mais ça rend bien service.
    Cette paire de jumelles me suit bien souvent depuis 4 ans, la qualité optique est très bonne, même quand la lumière du jour commence à faiblir, elle est très confortable à porter aussi.

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *