En demi-lune

Les yeux dans les cieux

« Si les cieux pleurent, la terre vivra. » proverbe hawaiien

Nuages orage

Nuages orage

Le soir avant l’orage, le ciel et les nuages prennent une coloration étonnante.

Orage au couchant

Orage au couchant

Près du soleil couchant les rayons donnent une teinte rose aux nuages qu’ils éclairent.

Lune

Lune

Malgré les jours orageux, la nuit était étonnamment claire ce jour-là, la lune en premier quartier dans son halo (non visible en photo) pouvait être admirée avec une rare qualité visuelle (photo prise à main levée c’est pour dire, ceci dit la touche mémorisation d’exposition s’est avérée indispensable).

La demoiselle et l’arbre violet

Muscari en toupet

Muscari en toupet

Caloptéryx éclatant (femelle)

Caloptéryx éclatant (femelle)

Ce n’est pas un de ces arbres étranges qui peuplent parfois les paysages les plus étranges de notre planète non c’est le muscari en toupet (toupet doit avoir le sens de touffe, une touffe de cheveux qui servait à des tueurs italiens de cacher leur visage pour commettre leurs méfaits et ne pas être reconnus, d’où l’expression avoir du toupet, de l’audace.), reconnaissable aux longs pédicelles qui se démarquent de la grappe en hauteur.

Posée sur ce qui semble être une tige de plantain, le caloptéryx éclatant est une libellule qui peut être présente en groupe près des eaux vives, difficile à identifier, cependant Noushka, plus familière des odonates, confirme mon idée.

Cornes et aura

Petit capricorne

Petit capricorne

Stellaire graminée

Stellaire graminée

De la famille des longicornes le petit capricorne d’un noir luisant est un grand amateur de nectar d’ombellifères.

Dans l’aura d’un bouton-d’or, la stellaire graminée se révèle en lumière. Comme avec la lune, l’exposition en mode spot est inévitable.

Reflets d’or et de nymphe

Boutons d'or

Boutons d'or

Lorsqu’ils sont exposés aux rayons du soleil, les boutons d’or deviennent des étincelles dorées dans le paysage.

Compagnon rouge

Compagnon rouge

Et pour terminer voici le compagnon rouge, qui peut revêtir de nombreuses teintes allant du rose le plus pâle cuisse de nymphe au rose fuchsia le plus vif.

10 pensées sur « En demi-lune »

  1. Ah!
    La voilà donc, cette publication!
    BRAVO! C’est superbe frais et délicat tout à la fois!
    Je n’ai pas le temps de commenter chaque photo mais elle le mérite!
    Tes fleurs sont parfaites, et j’aime tes insectes!
    Il me reste à voir les Capricornes petits et grands!
    Bises et à bientôt, Zip!

  2. Je suis attirée par la partie “les yeux dans les cieux” ; mais les composition florales sont très subtiles et me plaisent beaucoup, un + pour l’ambiance rêveuse de la Stellaire ; j’aime 🙂
    Bon WE !

  3. La composition de nuages dans la deuxième image est de toute beauté: comme des monts célestes (en référence au livre d’Ella Maillart) grâce à cette lumière transcendante. Il faut être présent au bon moment.
    J’ai également rencontré le muscari à toupet: pas facile à capter en plein soleil. Je prolonge ma balade avec tes photos de fleurs.

  4. Merci à tous pour vos commentaires appréciateurs et aussi parfois ceux qui sont plus personnels ou exigeants.

    Oui à y réfléchir je m’inscris plus volontiers dans une forme d’esthétisme qui tendrait à passer outre toute réflexion, pourtant je trouve que l’œil du photographe dans ce cas accorde une liberté à un concept qui pourrait naitre de l’intérieur plutôt que d’être imposé de l’extérieur.
    Ce sont deux techniques intéressantes, les deux illustrent mais dans des sens différents.
    Dans la nature il peut arriver que l’on écarte des brindilles qui nous gênent ou déplacer des insectes le temps d’une pose et l’aimerait avoir plus de possibilités mais au fond on ne souhaite rien changer, cela n’aurait guère de sens.

    Je ne connaissais pas Ella Maillart mais je vois que c’est une de ces femmes comme Alexandra David-Neel qui me paraissent parfois bien trop méconnues.

  5. Je croyais avoir déjà, laissé un petit mot, mais non, j’avais simplement admiré tes photos.
    Ta série est variée et merveilleuse, un p’tit coup de cœur pour ta stellaire.
    bon week-end, j’espère sous le soleil!

  6. Merci à tous pour ces mots délicats.

    On n’avait plus vu le soleil depuis un moment, beaucoup de personnes avaient même rallumé les chauffages. :O

    C’est sûr Aizen on a l’impression d’y être, c’est un astre tellement inspirant qui invite au regard contemplatif, sûrement de belles histoires ces contes. 🙂

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *