Imperfection

Comme je n’ai pas de nouvelles photos à vous présenter, j’ai pensé que ce sujet pouvait combler ce manquement à l’appel. Notre recherche de ce nous pensons être les meilleures photos est parfois une pratique impitoyable que le numérique à favorisé. Entre les défauts de composition ou de réglages, il peut y avoir des centaines de photos effacées ou pas, cela dépend en fait de nombreux critères(ainsi qu’il existe plusieurs types de défauts). Et cette exigence esthétique semble paradoxale si l’on admet que rien n’est jamais parfait. Or en nous aidant de l’étymologie, Wikipédia nous dit que « le mot perfection vient du latin per – ficio, ficio venant du verbe facere : faire et per signifiant littéralement jusqu’au bout ». Et si l’image parfaite était simplement celle que nous avions imaginé, celle que nous prévisualisions ou percevions intuitivement. À la fin de notre recherche, les images que nous sélectionnions sont en réalité l’aboutissement de notre vision.

À présent je vous laisse donc avec ces images qui se sont arrêtées en chemin ou égarées, c’est ce que nous pourrions voir comme la beauté de l’imperfection, à vous de juger…

Silhouette

[Not a valid template]

Du plus proche au plus lointain, chardonneret, tarin des aulnes et merlette. Quand le ventre est affamé, la tolérance s’installe. Traitement n&b.

Cloches de lumière et chemin invisible

[Not a valid template][Not a valid template]

Campanules étalées, tout est naturellement entremêlé dans la nature, le vent, la pluie et les éléments contribuent parfois à un joyeux désordre.

À droite on ne peut que deviner dans cette retouche qui tend vers l’abstraction les lianes qui servent de support à ces petites fleurs odorantes roses et blanches.

Ursine brûlante et gorge rouge

[Not a valid template][Not a valid template]

Traitement n&b pour ces fleurs étoilées blanches, un mets de prédilection pour tout ours sortant de l’hibernation, qu’il soit à deux ou quatre pattes.

On devrait le nommer l’orange-gorge, le fidèle compagnon des jardiniers à besoin d’énergie durant l’hiver.

Dites moi ce que vous en pensez

  1. La notion de « perfection » et même sans aller jusque là, la notion de « beau » est très relative. Bien sûr, il existe des règles objectives de compo technique, mais une fois intégrées, elles sont aussi là pour être détournées.

    Ces photos mises au rebut que tu nous fais partagé aujourd’hui le prouve.

    Et puis, merci pour les questions que ton articles posent !

  2. Sans m’y connaître grandement dans le domaine, je les trouves pas mal, ces photos « mises au rebut ».

    Ça me rappelle une chanson du groupe Guilt Machine intitulée « Perfection ? », dont le refrain est quelque chose comme « I was lost, in the perfect world they promised me ». Un peu hors-sujet, ceci dit 😉
    (sauf pour la playlist d’accueil, peut-être ?)

  3. On peut dire alors que peu importe de connaitre les règles du domaine, si l’on en retire du plaisir et de l’admiration c’est que le but est alors atteint, ce qui ne peut jamais être promis par quoi que ce soit. Car c’est au delà de la seule apparence, au delà de chaque œil.

    C’est un sujet métal ça, je cherchais justement des trucs comme ça, Guilt Machine rejoint Stratovarius dans la playlist. 😀

    Merci à vous et à bientôt !

  4. Ecoutes, du moment qu’il y a quelques pixels de net que demande le peuple! LOL!
    Tu parles d’imperfections! Et ton « orange-gorge » n’est-il pas réussi?
    Les autres photos aussi d’ailleurs!
    Moi n’aime pas particulièrement le N&B, je trouve qu’il est bien traité ici!
    Je sais parfaitement ce que tu veux dire, entre le cadrage (ne pas couper une patte!), la netteté, la lumière et tout ça avec un sujet qui ait de l’intérêt!
    J’ai toujours beaucoup apprécié ta photographie, nous faisons tous des ratés!! Si j’ai 3 photos de bonnes dans une série je suis contente!
    Bizzz et bonne soirée, l’ami!

  5. J’écoutes. 😀
    C’est pénible, un manque de lumière, une mauvaise mise au point et il faut rien de plus pour avoir une photo floue.
    Mais là j’ai déjà fait une sélection oui je n’ai pas pris les pires encore et pourtant il y en a. Et il y a plein de critères après de la netteté, mais c’est un des plus importants.
    Du coup je me suis amusé sur le traitement. lol
    Tu as raison c’est sûr on est bien content quand on en a quelques unes de bonnes, c’est notre récompense !
    Bises et à bientôt !

  6. La recherche de la perfection conduit à l’insatisfaction perpétuelle.Accepter que tout ne soit pas « parfait », n’est -ce pas accepter le monde tel qu’il est? .
    Le soleil ne brille pas tous les jours et le vent est notre ennemi en macro!Les oiseaux se déplacent selon leur convenance dans les branches et non la mienne qui voudrait voir leur meilleur profil!
    Et puis les photos ratées servent de chemin pour apprendre comment améliorer sa technique, mieux connaitre les habitudes de l’animal….Tout est utile, pour mieux faire la prochaine fois, se perfectionner en somme!

  7. Dur dur avec la météo des dernières semaines de faire de la photo dans de bonnes conditions, sauf si on va tous chez Noushka 😉 MDR
    Orange-gorge me plaît bien à moi !!
    Allez, bonne soirée à toi 🙂

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *