Le guide des fleurs sauvages

Le guide des fleurs sauvages

Le guide des fleurs sauvages

Aux éditions Delachaux et Niestlé cet ouvrage est riche en illustrations, c’est essentiellement un guide concis bien utile. Son système d’identification n’est pas des plus satisfaisants mais c’est amplement suffisant pour un usage périodique.

Cet ouvrage comprend toutes les fleurs sauvages de la zone tempérée de l’Europe. Le texte décrit près de 2000 espèces. Il indique les caractéristiques les plus utiles pour les identifier rapidement et donne, à chaque fois, la période de floraison, l’habitat et la répartition.
– Les planches en couleurs illustrent plus de 1450 plantes.
– L’utilisation de ce guide est également facilitée par les clefs de détermination. Celles-ci permettent de retrouver très simplement une fleur par sa forme et sa couleur.
– Cette nouvelle édition a été entièrement remise à jour et augmentée de nouvelles illustrations.

Cet ouvrage comprend toutes les fleurs sauvages de la zone tempérée de l’Europe. Le texte décrit près de 2000 espèces. Il indique les caractéristiques les plus utiles pour les identifier rapidement et donne, à chaque fois, la période de floraison, l’habitat et la répartition.

– Les planches en couleurs illustrent plus de 1450 plantes.

– L’utilisation de ce guide est également facilitée par les clefs de détermination. Celles-ci permettent de retrouver très simplement une fleur par sa forme et sa couleur.

Dites moi ce que vous en pensez

  1. Oui et on en apprend, de plus l’on connait si peu les plantes de nos régions, et certains animaux.

    Merci beaucoup Coralie, je passerais aussi avec plaisir sur le tiens, que j’apprécie. 🙂

  2. Nous l’avons, c’est effectivement un très bon livre.
    Je viens aussi de lire l’article sur le scarabé pique-prune. Très intéressant. Le problème de ce genre d’espèces c’est qu’ils vivent dans de vieux arbres… et que notre époque est obsédée par la jeunesse. Il existe pourtant des méthodes permettant, en éliminant les branches, de réduire la prise au vent, tout en conservant un tronc assez solide pour qu’il ne constitue pas un danger pour les passants.
    Pardonne-moi de ne pas avoir fait ce commentaire directement sur l’article concerné, mais j’avoue que je n’ai pas bien compris comment le faire.
    Bonne journée.

  3. Oui, ce n’est pas très engageant de commenter leurs articles sur univers nature, il faut ouvrir un compte.
    Le jeunisme est contre-productif à long terme, dans tout les domaines. C’est sûr qu’ils ne se sont pas tracassés pour trouver une solution plus pertinente.

    Bonne journée à toi aussi. 🙂

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.