Chercher la petite bête

Plantes et insectes de juin

Une légumineuse qui se répand très vite.

Un cercope, toujours présent et aussi étrange.

La demoiselle tend à se cacher dans des milieux ombragés.

Ce myrtil est très nerveux et ne tient rarement en place, sauf pour cette occasion.

Ce muscari ici en toupet est sauvage et commun, mais il reste très particulier.

La célèbre punaise arlequin adore l’ombelle, mais n’est-elle nouvelle dans ma région qui n’est pas vraiment chaude ni ensoleillée?

Difficile de trouver des libellules ailleurs qu’au bord de l’eau.

Le mini criquet est le tarzan de la jungle herbeuse.

Un papillon de la famille des colliers, mais lequel exactement…

Le trèfle, banal, dans sa toute simple banalité.

Une bien belle sauterelle observe ce monde.

Les bleuets apportent toujours une touche d’élégance au paysage.

Il a toujours une pince dans sa boite à outils.

Le nacré de la ronce, en recto/verso.

Le nacré de la ronce, qui se bronze au soleil.

Un nacré de près, est beau.

Pas mal non plus dans son environnement.

Qui se promène là?

Chrysomèle de la menthe pour vous servir.

Un véritable bijou aux reflets métal.

L’inconnue de la série, je pensais à une membre de la famille des mauves, mais je n’y crois plus, je doute même de son origine naturelle.

Vous le savez, chercher la petite bête c’est tout un sport, et en plus quand on ne sait pas à qui l’on a à faire, il faut chercher dans les bouquins l’identité de ces petites bêtes.

Car il faut bien en savoir un petit plus sur eux, leurs caractéristiques, leurs petites habitudes, qu’est-ce qu’elles préparent au diner, dans quelle maison se reposent-elles, etc.

Après tout nous aussi, sommes des petites bêtes bien curieuses…

13 pensées sur « Chercher la petite bête »

  1. Comparé à une véronique sauvage cette fleur est plus grande comme une fleur de liseron des champs à peu près.

    Oui c’est sûr que c’est génial de flâner c’est même une démarche incontournable, pour moi en tout cas.

  2. Tout à fait d’accord avec ton avis sur les petites bêtes ! Toutes tes photos sont superbes, bravo ! Le Nacré de la ronce est particulièrement beau….mais il en ai de même pour la chrysomèle de la menthe, le criquet, le calopteryx….
    A bientôt !

  3. Ravissante série très riche de diversité et de couleurs!
    Ta demoiselle est un Caloptéryx occitan! 2 très jolies photos!
    Me plait bien aussi ton Nacré! 🙂

  4. Joli florilège de saison… Coup de coeur pour les chrysomèles 🙂 J’ai cherché des muscaris à toupets, en vain cette année 🙁
    La punaise arlequin est très commune: elle adore le soleil, mais se contente de celui de champagne 😉
    Pour la fleur,elle ressemble vraiment à une campanule (laquelle?)

  5. @Mère Castor : Faut bien manger. 🙂

    @Savoyarde : Merci A bientôt.

    @Carlib : Ah oui merci de cette précision essentielle, je commençais être confus devant ce que l’on appelait demoiselle, mais il y en a plusieurs, il va falloir que je m’y colle.

    @Cathy : Oui effectivement oh punaise alors lol.
    Bien vu c’est la bonne piste! je dirais que c’est celle que l’on apelle miroir de Vénus d’après les couleurs sur mon guide, une légousie toujours, c’est soi celle-ci ou l’hybride et c’est une plante des champs un peu disparue.

    Vraiment jolie plante.

  6. Une superbe promenade! Ce qui est choutte, en cherchant les petites bébêtes, c’es que bien souvent, il y en a qui ne figurent pas encore dans notre album…et alors, c’est un vrai jeu de piste pour leur mettre un nom..Qu’est-ce qu’on s’amuse!!
    Les chrysomèles sont de superbes bijoux, tes photos rendent bien leur aspect !

  7. Ta fleur est un miroir de Vénus, une campanulacée annuelle qui se rencontre à proximité des cultures. Elle est présente sur le blog végétal mais c’est un billet ancien qui a besoin d’être rafraichi… J’ai rapporté de nouvelles images récemment.
    C’est en cherchant les petites fleurs que je rencontre les p’tites bêtes, et comme j’ai besoin de nommer toutes choses, il s’en suit des recherches interminables pour parvenir à les nommer…
    Pour ne pas être submergée il m’arrive de tricher et faire semblant de ne rien voir…

  8. Merci Coralie et Lucie. 🙂

    Bien sûr qu’en plus de se tromper lamentablement on triche un peu, et qu’au final on ne sache pas grand chose.
    Je ne suis pas un scientifique, ni un intellectuel, ni un artiste, je ne suis qu’un rien du tout, c’est clair.

  9. Une excellente galerie de portraits familiers dans un article qui m’avait échappé. Pour ce qui est de l’identification, je rame tellement par moment que je m’en décourage….puis ça revient !!!

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *