Millefleurs

Un millefleurs était un style artistique du moyen-âge qui représentait en fond de multiples petites plantes et fleurs(comme la célèbre tapisserie la Dame à la licorne), notamment apprécié en France et dans les Pays-Bas Bourguignons, on peut dire qu’il a par la suite inspiré longtemps les décorateurs.
Quoi de plus normal alors d’évoquer cet art coloré grandement inspiré par la nature en ce début de printemps.
Les fleurs, c’est aussi perceptiblement des couleurs pures, qui psychologiquement induisent des impressions, de fraicheur, de calme, d’énergie, de puissance, de spiritualité, etc.
Une source d’inspiration infinie, pour cet organe végétal vital pour les plantes, qui nourrit au passage les insectes pollinisateurs, comme les abeilles.

Merisier, primevères et jacinthes

[Not a valid template]
Les fruitiers, c’est un peu un feu d’artifice aérien, fraiches et immaculées, les fleurs blanches du merisier sauvage sont ponctuées de petites étamines légères et pimpantes.
[Not a valid template]
Solaires, lumineuses, dans un écrin vert tendre, les fleurs des « coucous » exhalent un parfum doux et fruité.
[Not a valid template]
Des reflets de soleil sur de longues tiges, voilà qui apporte au paysage de nos campagnes une élégance toute printanière.
[Not a valid template]
Encore vertes, elles deviendront bleues, une couleur très appréciée, pleine de sérénité, et diablement élégante.
[Not a valid template]
La jacinthe des bois est une plante de demi-ombre, qui se plait à la fraicheur des haies et des sous-bois.

Coccinelle à sept points, ficaire et scille à deux feuilles

[Not a valid template]
Sur un pont de mousse, la coccinelle est prête à affronter prudemment tous les dangers.
[Not a valid template]
L’avant-garde, l’éclosion de la ficaire marque le début du printemps, la teinte rouge de ses pétales est peut-être due au gel qui mord encore les premières fleurs de l’année.
[Not a valid template]
On l’appelle aussi l’étoile bleue, mais on peut aussi la trouver en fleurs blanches, cette scille affectionne les forets.

Myosotis, bec de grue et violette blanche

[Not a valid template]
Un des plus petits myosotis dont les fleurs font à peine quelques millimètres, le myosotis des champs est discret, mais son bleu, au cœur jaune, est remarquable.
[Not a valid template]
On peut compter sur la famille des géraniums sauvages pour apporter une touche rose violette dans la nature, ce « bec de grue » à de beaux pétales.
[Not a valid template]
La couleur blanche n’est pas réservée aux fleurs des fruitiers, la violette aussi adopte cette couleur dans une espèce à part entière.

Véronique et potentille

[Not a valid template]
Des pétales bleus zébrés d’un bleu plus foncé, impossible de ne pas remarquer cette petite fleur aux espèces diverses et nombreuses.
[Not a valid template]
Pour terminer un petit tapis de fleurs, majoritairement de couleur jaune, la potentille, et cette printanière en particulier, se plait en endroits secs et ensoleillés.

Dites moi ce que vous en pensez

  1. Bonjour Fabrice,
    Bravo pour cette nouvelle présentation, raffinée et à l’image de tes talents !
    Des textes qui nous emmènent dans la douceur de cette nouvelle saison . Des images célébrant les couleurs et le renouveau!
    Bon dimanche!

  2. Coucou Fabrice,
    Qu’il est joli ton printemps!
    De ravissants clichés qui lui font un bel honneur… phrase devenue banale mais pourtant bien d’à propos!
    J’ai aussi découvert des violettes blanches dans mon jardin, mais je ne les ai pas revues l’année dernière et cette année pas le temps d’aller vérifier, je déménage 🙁
    Je dois abandonner mon coin de paradis devenu difficile à entretenir à présent que je me retrouve seule.
    Bizzzz et et belles photos 🙂

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *