Trèfles et roses

Les herbes, le blé et les fleurs sauvages ondulent sous la course des nuages pressés.
À travers une jungle de tiges et de feuilles végétales, quelques fleurs dans le vent sourient.
Les jeux d’ombre et de lumière animent tout ce paysage printanier.

Lire

Pensée pour un hérisson

Odeur de terre mouillée, douce lumière solaire sur le visage.
Une marche entrecoupée par des ombrages de fraicheur et de gouttes d’eau sautillantes des branches au moindre souffle de vent.
Toujours le chant du coucou, et parfois des cris d’animaux, au loin dans la forêt.
Des canards s’envolent sur l’étang, toujours entre deux averses, c’est la fin du mois de mai.

Lire

Eclaircie printanière

Il faut très peu de temps à la végétation pour reprendre ses droits, même si elle est quelque peu malmenée par la fraicheur humide et le manque de luminosité.
Ce printemps aura été particulier dans son départ et certains rendez-vous ont été manqués, surtout avec les fleurs aux temps de floraison courts.
Les escapades sont aussi réduites que les clichés, malgré tout, elles existent, la preuve en images.

Lire

Bouton d’or

Tout à son contraire, après les mois sombres, la lumière d’avril est d’or.
Lumière et chaleur diffusent dans la nature une énergie débordante comme le réveil d’un bon sommeil par un doux rayon de soleil.
Avec toute la pluie des mois précédents, le règne végétal est à son apogée, entre les rayons ardents, à travers le reflet d’un bouton d’or, le rêve le temps d’un printemps.

Lire

Primevère

Le mois d’avril aura été riche en contrastes, fraicheur, chaleur et même orages, pluies et ciel bleu.
Nous sommes à quelques jours du mois de Floréal, et ça se voit, partout, les bourgeons explosent, l’herbe est bien verte et gagne en hauteur.
Tous les êtres prennent une bouffée d’air oxygénante et laissent pénétrer dans leurs cellules le flux puissant de la nature en mouvement.

Lire

Le prince temps

Souvent très attendu, il éveille les âmes endormies et ravive les énergies les plus jeunes.
L’espoir renait, le cœur palpite, comme dans un rire joyeux ou un tour de magicien.
Le printemps, montre enfin le bout de son nez et déploie ses antennes et paraboles multicolores.

Lire

Colimaçons

Le temps maussade met à l’épreuve le moral et les nerfs, la fraicheur et l’humidité contrastent avec le climat de la fin du mois de mars.
En revanche c’est un temps idéal pour les escargots qui sortent de toute part pour en profiter.
Pourtant nous sommes déjà entrés dans l’antichambre de l’été et la végétation est celle d’une autre ère, mauves, pavots et églantines nous le confirment.

Lire