Dans notre nature

Solidarité et prévoyance

Japon

Je ne vais pas entrer dans les détails de l’actualité japonaise, je dirais juste que dans ce pays très éloigné du nôtre vit une société qui souffre actuellement.
Pour ceux qui souhaitent agir, cliquez sur le petit cœur Kibô(espoir) de la page d’accueil, vous trouverez une liste d’associations et bien d’autres renseignements utiles.

France

En ce qui nous concerne en France, une petite visite sur le site de l’Irsn et sur celui de la Criirad permet de se faire une idée des interrogations en cours.
On trouve chez la Criirad quelques pétitions destinées à réduire les menaces radioactives qui se présentent sous bien des formes, ainsi que des dossiers classés par zone géographique (cf Gueugnon).

Pour mieux comprendre les enjeux de la radioactivité, il faut remonter dans l’histoire, à voir le site qui en retrace les lignes directrices sur Marie Curie.

Revue de presse

Les forêts

Dans le numéro spécial printemps 2011 et dans celui de février de terre sauvage sur les forêts on apprend plusieurs choses intéressantes, tout d’abord c’est l’année internationale des forêts ?!
On s’aperçoit aussi qu’il n’existe aucune forêt sauvage sur notre territoire et que s’il n’y a pas beaucoup de forêts en Grande-Bretagne c’est que l’on avait peur des bandits qui s’y trouvaient à l’aise comme un légendaire Robin des bois.
On y découvre la mythologie de plusieurs forêts, Brocéliande ou Transylvanie, des légendes riches en imaginaire que le béton ne peut produire.
Si l’on connait les us et les coutumes des défrichements et déboisements on connait en revanche très peu de choses sur les villages clairières d’avant les défrichements du XIe siècle.
Le mythe de la gaule chevelue « d’arbres » est dénoncé et l’explication des Gaulois non romanisés portant des cheveux longs et non des coupes courtes romaines est adoptée.
Il est probable que l’histoire soit une très longue succession de déboisements qui débuta dès le néolithique en fonction de l’augmentation de la population.

La domestication animale

Au national geographic france de mars on découvre une expérience en cours depuis une demi-décennie sur la domestication des animaux, des chercheurs en génétique russes ont sélectionné des renards d’après leur docilité. Ainsi les renards que la présence humaine n’effraie pas ont donné naissance à une lignée à présent domestiquée, les renards se comportent alors comme des chiens agitent la queue et cherchent la présence de leur maitre, etc.
Ces recherches sur de multiples animaux mettent en lumière certains gènes responsables de la domestication, une étude qui prétend ouvrir des pistes sur le comportement de nos ancêtres humains et des animaux que nous avons domestiqués.
Ce qui est étrange pour l’homme, car si la domestication inclut une docilité par rapport à un animal « supérieur » après quoi nous nous sommes alors domestiqués ?
L’homme se serait-il domestiqué lui même (ou du moins aurait-il domestiqué ses instincts les plus sauvages avec plus ou moins de réussite) ?
Si les applications de ces recherches peuvent aider à soigner des maladies rares comme le syndrome de williams et beuren espérons que cette science-là ne dérive pas avec ses bonnes intentions à l’appui dans un marché lucratif de l’animal exotique nouvellement domestiqué.

La « recombination » végétale

J’évoquais dans Fleurs d’agrément une piste de réflexion sur les conséquences d’un appauvrissement de la diversité des espèces cultivées cela rejoint un autre sujet évoqué dans le numéro Ng d’avril, celui des recherches sur les plantes vivaces. Il s’avère que l’on recherche actuellement à acquérir les avantages des plantes vivaces sauvages pour autant voir plus de rendements céréaliers avec des conséquences plus complaisantes avec l’environnement, à savoir moins de besoins en engrais, des terres moins appauvries et moins d’érosion. Il faut savoir que nos ancêtres ont fait un travail de sélection sur les plantes annuelles, car elles étaient plus aptes à la manipulation des hybrides, cela a permis l’essor de bien des empires, l’alimentation étant la conditio sine qua non au développement et la prospérité d’une civilisation. C’est peut-être un bon retournement qui s’amorce en espérant que le fruit de ces recherches respecte vraiment l’environnement.

Sur ce blog

Un thème natura

Il est vrai que je malmène régulièrement mes visiteurs habitués en améliorant progressivement le thème du blog, étant « de l’autre côté du miroir » je ne rends pas forcément compte du vécu utilisateurs et il même probable que cela m’agacerait, en cela mea culpa.
La mise aux nouvelles normes que sont Html5 et Css3 permet une plus grande simplicité dans la programmation et une meilleure précision pour l’accessibilité.
Css3 permet de programmer des bordures arrondies et des ombres, une chose qui n’était auparavant possible qu’en utilisant des images et ce n’est qu’un exemple parmi bien d’autres propriétés utiles.
Le passage est en cours, avec l’arrivée de Firefox 4 et d’Internet Explorer 9(enfin une version qui ne soit pas obsolète), les navigateurs sont enfin aptes à anoblir cette évolution.

Globalement

Despote conquérant, le progrès technique ne souffre pas l’arrêt. Tout ralentissement équivalant à un recul, l’humanité est condamnée au progrès à perpétuité.
Alfred Sauvy

Il fût une période en informatique où les versions des logiciels ne se renouvelait pas assez vite, mais maintenant c’est tout l’inverse, il est triste de constater la demande effrénée de nos besoins, dès qu’un logiciel fait mieux qu’un autre il faut impérativement que ce dernier progresse. Or il existe quelques rares sites web qui n’évoluent qu’avec les nouveautés les plus essentielles et paraissent hautement dépouillés à des yeux gavés d’animations flash ou d’autres trucs qui font plus dans l’idée du moderne que dans la modernité. Et c’est peut-être une démarche à garder à l’esprit.

Entre toutes ces possibilités je me force à maintenir une forme d’équilibre à la manière que l’on pourrait avoir à tailler un bonzaï, en créant et en supprimant, j’invite toutes et tous aux suggestions et aux retours utilisateurs sans lesquels l’enrichissement serait impossible. Dans ma marche à suivre il ne reste pas mal de choses plus ou moins urgentes à faire, mettre à jour le portfolio, styliser les galeries, réparer la page de contact, etc.

Dites moi ce que vous en pensez

  1. Bonjour. Voilà un blog bien intéressant que je découvre! Longue route et merci pour les partages. 🙂 Maintenant, je sais comment utiliser le bouton test ‘prof; de champs’
    Belle semaine.

  2. Coucou et bienvenue Titane333, merci je vais m’empresser d’aller jeter un œil sur ton blog, j’ai déjà parcouru quelques photos très intéressantes de ton portfolio.

    Salut Jean-Michel, passe un bon week-end aussi, peut-être quelques balades en prévision ? A bientôt.

  3. Désolée de passer si tard, mais suis toujours à la bourre en ce moment! 🙂
    Très intéressant, ton article. Un sujet qui méritait qu’on s’y penche!
    A bientôt, bisous, Zip!

  4. Oui, même le blogueur devient pressé ! 🙂
    Intéressant oui avec une citation d’Alfred Sauvy qui fait peur, à relativiser, mais qui fonctionne bien comme garde-fou.
    A bientôt et merci de ta vigilance.

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.