3 applications nature

Découvrir et apprendre, légèrement ou sérieusement, c’est le fil conducteur de ces trois applications que nous allons voir présentement.
Il est loin le temps des livres wapiti, des posters et des petites étiquettes à coller représentant les animaux.
Le numérique tend à s’imposer et à gagner en maturité, même si cela est encore la jungle à bien des égards.
C’est avec une solide base documentaire et une interactivité ludique que la génération connectée s’initiera en préliminaire à la nature avec « flore de poche », « bois forêt » et « aniscience ».

Lire

Nature providence

Pour son premier numéro de l’année 2016, le national geographic france titre en couverture « Comment la nature nous fait du bien, ses bienfaits sur la santé, le corps et l’esprit, l’enquête scientifique inédite ». Évidemment je crois que ce prêche est assez inutile pour les convaincus, mais le sujet est trop important pour être mis de côté. Nos histoires et nos expériences sont suffisamment précieuses pour aborder ce sujet, avec curiosité et passion.

Lire

Antique nature

Une culture grecque sur une péninsule italienne, ça n’a rien d’extraordinaire et pourtant cette particularité a donné naissance à un style assez original qui peut encore fasciner.
Les Étrusques, ou Rasenna sont un peuple antique qui sera assimilé par la République romaine.
La représentation d’animaux, beaucoup plus habituelle que l’on pourrait le penser dans ces peuples antiques est fascinante et étonnement aussi présente dans cette culture.

Lire

Jusqu’ici

« Jusqu’ici » est une expérience interactive disponible gratuitement sur le net.
C’est une aventure qui explore le rapport au temps et la perception avec un mystérieux personnage.
Cela commence dans une forêt, et après tout, c’est assez symbolique et en même temps contemporain.
Décortiquons cette gangue conceptuelle et voyons ce que le noyau peut offrir.

Lire

Source et ressources

Aujourd’hui je vous présente une petite réflexion en quête de lucidité sur la nature humaine, son origine, son rapport au monde.
L’environnement, et ce malgré toutes les bonnes volontés et toutes les victoires, n’est pas à l’abri de nos machinations, nous aussi ne sommes pas à l’abri dans ce monde.
Ces sentiments de toute puissance, de grandes sagesses, ne sont que des illusions, ce monde ne tient qu’à un fil, et il faudra bien continuer d’évoluer avec ce fil.

Lire

Perception

Ça ressemble au titre d’une série américaine mais ce n’est pas ça, je rassure le lecteur.
C’est une suite au billet Flos se aperit dans un point de vu moins sociétal.
Et tout est parti d’une simple question : pourquoi le spectre de la lumière visible est-il calibré dans certaines longueurs d’onde et pas d’autres ?
Je n’en dirais pas plus, bonne lecture à travers ce petit théorème du « quoi-qu’en-sais-je ».

Lire

Flos se aperit

Entre les informations lancées sans aucune forme d’approfondissement et les avis des spécialistes doctes mais condescendants, on a bien du mal à se faire une opinion solide.
Cette petite réflexion sur les aspirations contemporaines de tout un chacun permettra peut-être de fertiliser le terreau des idées de manière… bio !
(Le soleil brille, exit la grippe et les intempéries, bientôt de nouvelles photos, enfin !)

Lire