Une belle pensée

Il est toujours frustrant de n’avoir pu penser à quelque chose lorsque la situation se prêtait à une étincelle de conscience, et la pensée est souvent absente ou séquestrée.
Être en phase avec la nature comme on peut l’entendre, revient le plus souvent à affirmer son statut de prédateur et ce n’est pas vraiment louable, puisque nous pouvons penser autant nous servir de cette faculté à bon escient afin même pourquoi pas libérer la pensée.
Parfois la pensée entrave l’instantané et d’autres fois le transcende, ce n’est pas une panacée, mais nous chercherons toujours à nous repenser.

Pensée des champs

Pensée des champs

Scabieuse fanée

Scabieuse fanée

La pensée des champs vous observe. Une scabieuse des champs nous prouve qu’une fleur une fois fanée est parfois encore digne d’intérêt.

Libellule deprimée

Libellule deprimée

Bourgeons

Bourgeons

Libellule déprimée, mais au bord de l’eau beaucoup moins. A droite, des bourgeons, en correspondance.

Sympetrum Rouge

Sympetrum Rouge

Coccinelle

Coccinelle

Le Sympetre rouge s’offre un portrait. Et la coccinelle vous salue.

Bonus audio sur Arte Radio, penser soi avec une relaxation ou penser l’esprit de l’eau.

13 réflexions sur « Une belle pensée »

  1. merci a toi de ta visite et pour le commentaire
    sincèrement , tu a un trés beau site , avec de super clichés , je me demande si je ne suis pas tombé chez un pro
    me permet tu de te mettre d’un mes sites pro
    bien amicalement
    jean michel

  2. Merci mesdames de vos visites. 🙂

    Salut Vincent, oui c’est cela je l’avais quelque part en tête mais impossible de le retrouver, il y avait bien des scabieuses dans cette prairie.

    Merci Jean Michel, tu peux faire un lien comme tu le souhaite mais non je ne suis pas un pro.

    A bientôt. 🙂

  3. Ta coccinelle est vraiment très originale! Un bravo bien particulier pour ce cliché!
    Très jolie série de fleurs et d’insectes, ta libellule est parfaite, perchée sur cette belle tige!
    Pour ma part, et pour répondre à ton sujet du jour, je voudrais bien éviter de penser quand je photographie et me laisser imprégner par l’instant! Mais on est bien obligé de penser cadrage, lumière, angle de prise de vue, se déplacer tout en douceur sans faire bouger la ronce qui va faire bouger la tige qui va faire bouger….
    Ouf!!! Quand on y pense, beaucoup de pensées se bousculent bien malgré nous!! LOL!!
    Bonne journée, Zipanu!

  4. Merci à tous et bienvenu Raf.
    Tu as bien raison Noushka.
    Pas de doutes oui c’est la scabieuse.
    La pimprenelle… je ne connais pas, je vais être attentif si j’en aperçois. 🙂

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *