Les oiseaux au jardin

“Le 14 février, les jeunes filles essayaient de deviner comment serait leur futur mari. Pour cela, elles regardaient les oiseaux. Si elles voyaient un rouge-gorge, elles se marieraient avec un marin. Un moineau signifiait un mariage heureux mais avec un homme peu fortuné, tandis qu’un chardonneret indiquait un mariage avec un homme riche.”

Le lien est ici fait entre une étape saisonnière naturelle et une fête chrétienne (mais dont l’origine remonte à Rome et à ses Lupercales).

Le gang des chardonnerets, jeunes filles, vous serez bien loties !


Les chapardeurs dans leur poste d’observation.


Tout est bon à prendre, le principal c’est d’arriver le premier.


Attention la concurrence est parfois déloyale.


Une bonne digestion s’impose après ces agapes de graines de tournesol.


Dans le pays fort-lointain, un grimpereau des jardins fait de l’escalade.


Sa mission : débusquer l’ennemi même s’il se trouve sous un lichen.


Dans un jardin voisin, monsieur gros bec casse une graine en dehors de toute agitation.


Quelle girouette celui-là, drôle de volatile ! Même pas peur !

(Désolé pour les photos pas toujours nettes, le caillou employé atteint vite ses limites, grrrr! )


Dites moi ce que vous en pensez

  1. Je trouve que le caillou employé fait plutôt de très belles compositions et que l’opérateur qui est de l’autre côté s’en sort admirablement bien. Mention spéciale pour le gang impressionnant du premier cliché.

  2. Ah oui!
    Impressionnant! Moi qui ais une affection toute particulière pour les Chardonnerets, en ayant élevé un tombé du nid quand j’étais gosse, je suis servie!
    D’autant que ces petits voyous chez moi restent derrière l’étang et ne s’approchent de la maison que fin Juin pour faire leurs nids dans les cyprès flamme!
    Bravo aussi pour le Gros-bec, je n’en vois jamais par ici!
    quant aux Grimpereaux, trop peureux pour s’approcher!
    Très sympa toutes tes photos!
    As-tu vu que j’ai fait un lien avec ton blog à propos des photos de libellules que j’ai récupérées dans ma carte d’APN, grâce à ton article???!!
    Je te souhaite une excellente soirée et à bientôt, Zip!

  3. Quel plaisir de voir tous ces oiseaux autour de nos maisons.Sûrs qu’ils sont intéressés par les graines, mais il faut bien passer la mauvaise saison .
    Bravo pour le Grimpereau, il faut vraiment le voir tourner en hélice autour du tronc qu’il “désindecte”! C’est un bon échange, on les aide à passer l’hiver et ensuite ils nous débarassent de l’excedent d’insectes qui s’en prennent à nos arbres et nos plantes! La présence de la belle bande d’élégant fera de belles mariées!
    Le Grosbec est un placide, mais prudent , il ne s’installe que lorsque tout est tranquille.

  4. Merci Roger, comme je ne peux m’approcher de près je tente toute sorte de composition.

    Merci Noushka j’ai vu ça, les libellules ressuscitées sont superbes. 🙂

    Merci Lucie, paradoxalement le grimpereau des jardins était le seul à ne pas être dans le jardin, mais en campagne perché dans un arbre à bonne distance ! Il est très véloce sur ces troncs on ne croirait pas que c’est un oiseau à première vue, mais un écureuil ! 😀

  5. une belle diversité!
    Je ne connaissais pas cette légende, comme les jeunes filles ne regarde plus depuis longtemps les oiseaux, elles sont bien mal barrées pour leur avenir matrimonial… tout fout le camp!……. (lol)
    bon dimanche, @ bientôt

  6. Bref, mieux vaut voir un moineau… Épatante en revanche cette concentration de chardonnerets élégants. Finalement j’ai peur qu’il ne faille se consoler avec un homme riche. Peut-il être beau également ?

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *