Sable et eau

Il y a plusieurs moyens de connaitre la Loire, les agriculteurs veulent ses faveurs, les pêcheurs sondent son âme, les promeneurs respirent son parfum et les kayaks se glissent dans sa chevelure. Ce sont là ses principaux et loyaux sujets, autrefois dans un contexte plus rude, la vie y est tellement liée qu’il existait des professions associées à sa personne, pêcheurs, mariniers, meuniers, vanniers, voyageurs, dont certains existent encore et tant d’autres sont oubliés. Fleuve sauvage aime t-on dire, alors que sa « domestication » a débuté bien avant le moyen-âge, de nos jours il s’agit toujours de se protéger des crues, mais aussi de produire de l’électricité et de fournir parfois aux centrales nucléaires l’eau nécessaire.

De l’eau et des ailes

[Not a valid template]

Ne pas croiser une aigrette, une mouette, une sterne, une hirondelle serait rare, nos amis ailés sont bien présents, on peut même y apercevoir parfois des guêpiers, un martin-pêcheur ou des cigognes.

Psamides et potamides

[Not a valid template]

Le niveau toujours fluctue et façonne le sable à sa guise, illustration miniature du phénomène d’érosion.

[Not a valid template][Not a valid template]

Un profil, un visage, avec le nez ? Les formes naturelles sont toujours de bons supports pour notre imagination. Tous les bords de Loire ne se ressemblent pas, pas de grève de sable cette fois, mais de la terre.

[Not a valid template]

Une terre aux creux et bosses formant des reliefs quasi sous-marins.

[Not a valid template]

Quand l’eau n’humidifie plus la terre, celle-ci se craquèle.

[Not a valid template]

Une eau aux reflets brillants par un après-midi d’été.

Les poissons

[Not a valid template]

Dans la « nébuleuse du pied » se cachent, à gauche un brocheton, et à droite de petits poissons.

[Not a valid template]

À travers le banc des alevins, une meute de perches bleues.

[Not a valid template]

Voilà la perche bleue, ou perche-soleil, ce n’est pas la seule perche à avoir été introduite d’Amérique du Nord, le crapet de roche, plus rare, rôde aussi dans les alentours.

[Not a valid template][Not a valid template]

Le frai se cache en groupe, il peut être constitué de plusieurs espèces, gardons, ablettes, rotangle, on peut voir ici un vairon sur la droite. La nuit tombe sur les bords de Loire, quelques grenouilles discutent encore, les oiseaux se sont envolés dans leurs pénates et il est temps de faire de même, sans laisser aucune trace et surtout pas un déchet.

11 pensées sur « Sable et eau »

  1. Quel bel article plein de choses intéressantes et d’images magnifiques!
    La Loire est un fleuve somptueux qui fait en effet rêver!
    Un milieu à préserver coûte que coûte!
    Bravo Zip!
    Bises et bon aprem!

  2. Ah les déchets dans la nature laissés par l’homme est un sujet qui m’irrite à l’extrême grrrrrrrrr….
    Mais revenons à ta belle balade le long de la Loire 🙂
    Il y a tant de choses à voir & à découvrir, la preuve en est à la diversité de tes belles images ; un régal !
    Un + pour la dernière, cet arbre majestueux & solitaire, enveloppé de la douce lumière vespérale, qui se reflète dans l’eau…
    Merci pour ce dépaysement ; excellent WE à toi !

  3. C’est qu’elle sollicite tous les sens et donne une impression d’être sur une autre planète, liquide, minérale, animale, ça fait parti de ces endroits qui vibrent en nous d’une résonance originelle et primitive, c’est notre Terre.
    Pas facile de rendre accessible ce genre d’endroit sans que cela ne lui fasse prêter les flancs à divers types d’incivilités.
    Merci et bon dimanche à toutes. 🙂

  4. Une belle ode à la Loire! Ces grands fleuves ont été des bassins de vie depuis les temps antiques. Les zones sèches et peu accessibles, des zones refuges en des temps difficiles. Aujourd’hui on peut souvent s’affranchir des difficultés naturelles et l’homme oublie ce qu’il doit à la nature. Tes images montrent une harmonie entre le milieu et les hommes qui vivent aux alentours, des veinards!

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *