Par monts et par vaux

Quoi de neuf monsieur Zip dans la naturosphère ?

Et bien la chasse en cette période de l’année dérange un tant soit peu la faune qui cavalcade ci et là, lièvres, chevreuils et autres bêtes se découvrent mais ne se rendent pas.

Le dit-on ou mot-dit du jour :

Profiter de la douceur quand elle est là, compense de la douleur de quand elle n’est pas là.

L’arbre et en arrière-plan la montagne dite de mont.

C’est repos pour nos veaux.

La chevauchée sauvage.

Montures pour lunettes af! le loup, réduction pour les libellules.

Notre cygne qui êtes sur l’eau, qu’y a t-il de bon sous la surface ?

Louis Mangin était un grand botaniste, il affirmait au sujet de la protection de la nature qu’il fallait “concilier sa sauvegarde avec les transformations économiques qui s’imposent”, et il dénonçait “la destruction désastreuse, même au simple point de vue pratique, d’incalculables richesses dont l’exploitation prudente devrait assurer la prospérité”.

C’était le 2 juin 1933, au cours du premier congrès international pour la protection de la nature.

Si Wikipédia dit vrai, voila de quoi nous mettre la honte sur notre statut d’écolos de la dernière heure, preuve encore que le temps d’une vie entière ne suffit pas à faire entendre la raison (du simple bon vieux sens) quand la raison du plus fort est et deviendra toujours la meilleure aux yeux des plus faibles.

6 pensées sur « Par monts et par vaux »

  1. Bravo pour les chevreuils!! Pas facile du tout quand on n’est pas dans affût dans le but des photographier!!
    Bien ton humour à lunette!!!
    quant au texte, ce n’est pas moi qui vais te contredire!!
    Grâce à ton article précédent, je suis parvenue à récupérer des photos datant de septembre dans une de mes cartes d’APN!!
    GRAND MERCI…. Tu as aidé une copine!!!
    Du coup, les premières sortent demain soir avec un lien vers ton site!!!
    1000 mercis et bonne soirée, Zip!!!

  2. Je ne sais pas si ton idée sur le nouvel an des arbres m’intrigue à ce point, mais je suis attirée par la toute première image. D’ailleurs, les troncs majestueux au milieu de nulle part ont toujours captivé mon regard. On arrive en période où il va se passer quelque chose de nouveau sur ces formes squelettiques: qui va surgir en premier, les feuilles ou les chatons?
    Prenons encore le temps d’apprécier le charme en demi-teintes de tes paysages campagnards.

  3. Tant mieux Noushka, j’allais te proposer mon aide pour tes photos mais tu t’en sort bien !
    Les chevreuils, oui, dans mon objectif et à cette distante j’ai eu du mal à faire la mise au point, je n’y voyais pas grand chose, le temps était couvert, je n’ai même pas aperçu ces branches au premier plan, enfin c’est ça l’instantané.
    Merci pour lien, j’irais voir ça, attention. 😀

    Monic oui, étonnant le repos en force de cette nature hivernale.

    A bientôt !

  4. Dans tes images, il y en a deux qui me parlent davantage! En premier lieu ta monture pour lunettes, que je trouve bien amusante! On a fait bien des progrès dans ce domaine et de ce qui se met à l’intérieur!
    Et les veaux! D’abord parce que ta photo est très belle .Ensuite parce que je les aime bien , les ayant côtoyés toute petite.Et principalement parce l’élevage pose toutes les questions du respect et de l’équilibre dans la nature! Bien mené, il contribue à la sauvegarde des paysages et procure un travail satisfaisant et honorable au “paysan”. Et dans le cas contraire il est le symptôme de toutes les dérives de notre société qui a perdu le nord, c’est à dire le bon sens!
    Bonne fin de semaine.

  5. BONSOIR ZIP
    et benh , ça y est je sais comment poser un commentaire sur ton site ( alzaimer me guette !! )
    chaque cliché a sont originalité , il en ressort quelque chose de différent
    si je peu me permettre une petite preférence pour la 1 , 3 ET LA 4
    ceci n’engage que moi
    allé je te souhaite un bon week end
    A+
    jean michel

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *