Année de la biodiversité

Voir un aperçu des espèces en danger sur le site du WWF.

Ce sont souvent des espèces emblématiques, mais si l’on faisait une véritable liste, elle ne tiendrait pas en une page!
La diversité est source de richesse, qu’elle soit culturelle, vivante, ou dans notre alimentation, sans elle c’est la dégénérescence.

Alors n’hésitez pas à sortir et observer, pour ceci voir les évènements internationaux sur le site de la convention de la biodiversité, ou les documentations et calendriers du site du ministère de l’Écologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer.

Voir aussi toutes les informations sur la 16e édition Fréquence Grenouille, disponibles chez Coralie.

Dites moi ce que vous en pensez

  1. Oui, tu as raison, il est très important que les gens prennent conscience de la fragilité de la nature qui nous entoure et de l’importance de la préserver.
    Merci pour le lien 😉

  2. Et pourtant, j’ai quand même l’impression que petit à petit, la conscience collective progresse. Que ce soit sur nos plages ou en montagne, on voit de plus en plus de personnes qui remportent leurs déchets, voire qui emportent aussi le mouchoir en papier tombé d’une poche.
    Il reste cependant des endroits qui ressemblent à des dépotoirs et cela me consterne comme toi !
    Bonne soirée. Cordialement

  3. Il faut rester positif en dépit de tout!
    Ce n’est pas toujours évident, mais je suis d’accord avec Cath! Beaucoup prennent conscience à présent de la nécessité d’y mettre du sien.
    On ne peut pas tout attendre des gouvernements… ils ne feront pas grand chose!

  4. C’est vrai que les mentalités évoluent.

    Dans les vies de fous que l’on peut avoir, prendre plaisir en faisant des sorties nature autour de chez soi est un profit/défi à développer.

    En fait je ne suis pas trop idéaliste, donner des leçons d’écologie est totalement stupide si les personnes n’y trouvent pas leur compte, mieux vaut privilégier l’intérêt personnel que peut avoir quelqu’un en trouvant une atmosphère sereine dans un cadre d’émerveillement et d’éveil dans sa vie de stress, aussi égoïste que cela puisse paraitre.

    S’il n’y a pas cette base fondamentale, c’est raté, c’est se tromper, autant essayer de donner des coups d’épée dans de l’eau.

    Reconnecter les besoins et les plaisirs plutôt qu’obliger et maitriser ces derniers, la nature est indissociable de l’homme.

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.