Brume et lueurs

Les jours semblent aspirés vers un début, ou une fin.
La nuit prend possession du jour au règne de la lune.
Une brume masque un paysage trop certain.
Le ciel embrasé nous impose le maintenant.
Un présent cryptique, car dépouillé, en simplicité.
Entre ciel et nuit, les pieds sur terre.
Le rythme des vagues s’apaisant.
Loin des tempêtes, prends donc un banc.
De bois ou de pierre, peu importe.
Car demain, l’horizon s’étend.

Le banc

[Not a valid template]

Niché dans la cité, un banc est disposé pour le marcheur fatigué.

Le lac

[Not a valid template]

Sur le lac, des cormorans débattent, des ailes et de poissons.

Lune et Loire

[Not a valid template]

La lune se reflète sur la loire.

[Not a valid template]

La gardienne de nuit.

[Not a valid template]

Une plante rouge sur la grève.

Brume et lueurs

[Not a valid template]

Un manteau de brume et de froid recouvre la campagne sous un coucher de soleil éclatant.

Des fesses sur un banc, une tête dans la lune, un fil de toile d’araignée dans les cheveux, un œil embrumé : tu es cela. Et cela n’a pas de prix.

Dites moi ce que vous en pensez

  1. jolie balade que tu nous proposes. elle sent le vécu, les sensations éprouvées. Le soir qui se couche doucement dans tes émotions.. J’aime beaucoup les cormorans.. C’est reposant ces marches tranquilles d’avant la nuit. merci de nous offrir celle-ci.

    • D’un côté la lune avec un fond dégradé de teintes bleues et roses et de l’autre le coucher de soleil et ses fins nuages. Dans le me^me ciel, me^me si il n’y avait pas une présence évidente de faune, cela valait la peine quand même.
      Bonne soirée

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *