Le prince temps

Il en a fallu du temps à ce soleil pour créer un passage au printemps !
Les chemins de promenade sont peuplés, tous compensent un déficit en vitamine solaire.
La force du renouvèlement est offerte et instinctivement on nettoie, on range, on défriche, on plante, on sème, c’est le ménage de printemps.
Nos amies les fleurs sont aussi au rendez-vous, ces printanières élégantes ouvrent enfin leurs pétales et accueillent photons et bourdons.

Il fait paon ce jour

Paon du jour

Paon du jour

Les papillons printaniers sont le plus souvent jaunes, mais ils sont tellement actifs qu’il est difficile de les voir au repos. Mais surprise c’est un superbe paon du jour qui se chauffait par là à la faveur d’un tronc d’arbre mort bien marqué par la rigueur de l’hiver.

Les boutons de l’Épinette

Epine noire

Epine noire

L’épine noire, ou prunelier sauvage, dévoile ses toutes premières fleurs à travers des chapelets de petits boutons blancs.

Les Sylvies

Anémone fausse renoncule

Anémone fausse renoncule

Anémones des bois

Anémones des bois

Une des premières fleurs printanières est l’anémone fausse renoncule ou Sylvie jaune, dans les fossés, dans les sous-bois, pas très grande ni haute. Sa sœur, l’anémone des bois ou Sylvie, parsème les bois d’un tapis blanc, avec la scille printanière et la jonquille, elle donne à la forêt au printemps son aspect le plus fleuri de l’année.

Les petits chatons

Chatons de l'osier rouge

Chatons de l'osier rouge

Les chatons de l’osier rouge ne sont pas très grands, mais leurs fleurs mâles jaune et rouge sont curieuses, c’est une plante mellifère et on l’aura deviné, utilisée en vannerie.

La paracorolle au soleil et le zèbre bleu

Jonquilles

Jonquilles

Véronique commune

Véronique commune

Peu nombreuses cette année ou bien alors en retard, les bois sont pourtant toujours le rendez-vous des petits et des grands, ramasseurs de jonquilles, une fleur à la couleur très chaude qui fait du bien. Discrètes, mais subtiles, les véroniques communes aussi, sont bien là, il faut avouer que sa durée de floraison est tellement longue que l’on a l’impression de la voir toute l’année entière !

Du sang bleu de Hyacinthe

Scille printanière et anémones des bois

Scille printanière et anémones des bois

Souvent dans la famille des Hyacinthacées, il y a des fleurs bleues, jacinthe des bois, muscaris, etc. Ici une petite scille printanière émerge à travers les anémones beaucoup plus nombreuses, mais pas d’inquiétudes des ilots de scilles parsèment aussi la forêt et les fossés.

12 pensées sur « Le prince temps »

  1. Merci pour ces petits détails qui font le printemps !!
    A force de prendre des photos macro, j’apprends à reconnaitre les plantes, mais je ne connais pas leur nom. J’adore les véroniques, minuscules et discrètes. Si on ne les observes pas à la loupe, on rate tout de leur délicatesse.

    Et puis, j’avais aussi repéré les anémones sans savoir ce que c’était. Ca doit être merveilleux de se promener dans un sous-bois avec toi *___*

  2. Merci de faire un saut ici de ton étang Marianne. ^^

    Pareil, à force de les voir et de chercher leurs noms, je commence à en connaitre quelque unes et il y en a beaucoup, fichtre, certaines ont des différences très peu perceptibles alors c’est aussi facile de se tromper, les coquines.
    Les véroniques au soleil c’est comme les pétales des orchidées, on a une iridescence, mais là elle est toute bleue, c’est splendide.

    Tu aussi repéré des pervenches, j’ai vu ça chez toi. ^^
    J’aime bien la photo et j’adore ce que je vois, si c’est ton truc alors tu peux trouver ça merveilleux.

    Bisous

  3. Quelle belle série! C’est bien plus modeste dans mon petit coin nature… (encore que) J’ai fait quelques tentatives avec le prunellier moi aussi. 🙂 Bravo pour le paon, je n’en ai jamais vu de par chez moi; le premier papillon entre-aperçu cette année est un citron. Bonne fin de journée.

  4. Très belles photos autant de ce magnifique Paon du jour sur l’écorce que des fleurs… Très bonne recherche de bokeh, de cadrage et de lumière indirecte, bravo!
    Les premiers papillons à se montrer sont le Paon du jour, le Vulcain, le Robert le diable et le Citron qui hibernent, contrairement aux autres!
    Une belle balade que tu offres encore, j’adore voir la nature par tes yeux!
    Bonne continuation, bizzzz et bonne soirée l’ami!

  5. @Estelle Bienvenue 😉 Le prunelier ! c’est comme si on avait vu le même. Les citrons sont de vraies étoiles filantes avec les papillons il faut vraiment être au bon endroit au bon moment. Au plaisir ^^

    Merci Frambroise, c’était une fenêtre passagère, le mauvais temps est de retour. :/

    Noushka, merci, je me suis amusé, surtout après ce mauvais temps très frustrant. Déjà tous ces papillons, au fait il doit bien y avoir un petit argus vert quelque part, j’ai jamais réussi à l’avoir mais j’en ai vu un, une fois.
    Bisous !

    Ah c’est en retard du côté de la Vingeanne ? A moins que tu ne préfère les capturer quand elles seront bien bien ouvertes. Merci, à+

  6. Le Paon du jour est magnifique et contraste à merveille sur ce fond bois ! Tu as un regard délicat sur les fleurs ; j’aime beaucoup ton approche 🙂
    Ici encore rien de tout ça, faut encore attendre et ça devient dure, dure… Mais si les températures vont grimper “comme c’est prévu pour fin de semaine,” alors les fleurs ne tarderons plus !!
    Bonne soirée à toi

  7. Ce printemps 2013 arrive par intermittence. Et il faut le suivre à la trace. Comme ce magnifique paon du jour éclatant ou alors les délicates anémones ou les petites mais si attachantes véroniques .
    Je crois que si le démarrage est des plus lent c’est pour que nous puissions mieux l’apprécier!
    J’ai beaucoup aimé ta promenade printanière.

  8. Réciprocités naturelles. 😉
    Après la pluie et la fraicheur, même l’orage s’en mêle, le printemps n’aura t-il été qu’un rêve lorsque nous arriverons à l’été ?
    A bientôt sur vos blogs.

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *