Chaud est le temps

Chaud est le temps, car c’est le temps de la reconnexion aux énergies primordiales, solaires ou liquides, ne faire plus qu’un avec les éléments et se fondre dans l’intemporel, entre amis ou en famille. L’été est ici très chaud, la planète mars brille fort dans le ciel, il parait que nous sommes proches de consommer les ressources de deux planètes, mars profite encore de sa tranquillité loin de nos appétits énergivores. Les espèces végétales n’ont qu’une solution contre le réchauffement climatique, prendre de l’altitude.
Une mini tornade apparait de temps à autre pour nous rafraichir la mémoire dans notre placide environnement.
Les champs se dénudent, les récoltes se font, les machines s’embrasent parfois, et la faim menace les bêtes.
Mais il ne faut pas bouder notre bonheur, c’est une saison riche en sensations, qui invite à la détente et à la méditation, le soir les étoiles se révèlent, et parfois filent.

Autour de l’étang

Chevreuil

Chevreuil


À seulement quelques dizaines de mètres, ce chevreuil ne m’a pas encore vu et broute paisiblement.
Lysimaque commune

Lysimachia vulgaris


Cette plante herbacée affectionne les berges, une des rares fleurs en service à ce poste en juillet.

Agrion

Agrion


Les agrions et les libellules sont toujours fidèles au bord de l’eau.

Carottes sauvages

Carottes sauvages


C’est aussi la saison des ombellifères telles que les carottes sauvages.

Coucher de soleil

Coucher de soleil

Le soir

Le soir


Le soir tombe sur l’étang il est temps de rentrer en profitant d’un magnifique coucher de soleil.

En bord de Loire

plante

plante


Cette plante fait normalement partie de celles qui rampent sur le sable des grèves, là elle est un peu « échevelée ».

Charbon de bois

Charbon de bois

Grève

Grève


Du bois foudroyé puis apporté par la Loire ou le résultat d’amateurs de feux de camp, mystère. Petite colonisation d’herbes sur la grève.

Bois brûlé

Bois brûlé


Volcan ou soleil dans le ciel, une figure abstraite pour laisser libre cours à l’imagination.

Loire

Loire


De l’eau, précieuse et rafraichissante, en ce temps lourd de chaleur.

Saponaire

Saponaria officinalis


Les saponaires se plaisent au bord de l’eau, elles peuvent y résister à la canicule.

Ainsi il parait que c’est inquiétant, nous serions très actif dans le réchauffement du temps, pourtant l’histoire démontre que le climat est très capricieux. Ce qui est sûr, à toute époque, c’est que le temps… fuit !
En vous souhaitant un agréable été.

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *