Saison du soir

Une étoile rencontre un avion derrière lequel un filet de nuages blancs représente son passage dans le ciel, il n’est que 17 heures, c’est la planète vénus. L’air est frais, une poule faisane s’enfuit furtivement rejoindre son compagnon, un blaireau a eu moins de chance en traversant une clairière de goudron, mortelle. Au loin quelques coups de fusil. C’est novembre et les nèfles devraient commencer à se ramollirent, les graines du fusain sont bien rouges, note pour plus tard, je devrais en prendre un ou eux clichés. Le soleil glisse rapidement sous l’horizon, qui prend des teintes bleu et rose. Mais remontons un peu le temps…

Entre chien et loup

Morelle noire

Morelle noire

Aussi nommée raisin de loup, pour ses baies toxiques, la morelle noire est une petite fleur qui se rapproche des fleurs de pomme de terre des jardins.

Scrofulaire noueuse

Scrofulaire noueuse

Elle pousse dans des endroits sableux, particulièrement en bord de Loire, la scrofulaire noueuse peut soigner quelques maladies de peau, une autre espèce se nomme la scrofuleuse des chiens.

As de trèfle

Trèfle

Trèfle

Bugle rampante

Bugle rampante

Tâches sombres et claires, rampant et bas ce trèfle est-il le trèfle souterrain ? Mystère. Une fleur de bugrane rampante résiste encore d’un rose remarquable.

Prunes et fleurette

Prunelles

Prunelles

Véronique à feuilles de serpolet

Véronique à feuilles de serpolet

Les prunelles sont toujours fermes et appétissantes, elles possèdent une pruine de couleur myrtille qui leur confère un joli aspect. Très petite, presque invisible, la délicate véronique à feuilles de serpolet a son charme.

L’observateur

Chrysomèle

Chrysomèle

Sentinelle en poste, ce petit insecte aux reflets vert métallique est probablement une chrysomèle.

Lumières dorées

La route du bois coucou

La route du bois coucou

La mousse, révélée par les rayons rasants du soleil, gagne du terrain sur le bitume dans une atmosphère automnale.

Chêne du canal

Chêne du canal

Belle lumière sur la peau du chêne, qui montre là ses détails les plus caractéristiques.

Pré du bois

Pré du bois

Le soleil à travers les poils blancs neige de la vache lui donne un air de divinité des prés.

8 pensées sur « Saison du soir »

  1. Jolie balade, merci! J’ai découvert la morelle cette année mais n’ai pas trouvé le moyen de la prendre en photo, trop au ras du sol. J’aime beaucoup tes trèfles et ton trio de lumières dorées. La mousse sur le bitume: magique! Bonne soirée d’automne et à bientôt pour de jolies choses (j’attends tes fusains maintenant! Je me suis bien amusée à les prendre en photo: des chapeaux rose fuschia avec des graines d’un orange aussi pétant, ça vaut le détour!)

  2. Le bois coucou!
    Comme j’aime ce nom plein de charme: il sous-tend la raisonnance, la couleur et la flore!
    C’est une superbe série de photos que tu nous présentes-là encore et une réminiscence de la saison passée… nostalgie!
    Ta sentinelle chrysomèle est super, j’adore cs cadrage!
    Bises, Zip et bon WE!

  3. @Estelle C’est là que j’aimerais un écran liveview pour tout ce qui est au ras du sol, sinon j’essaie de trouver des spécimens en pente ou sur des mottes pour ne pas être obliger d’être à plat ventre.
    Pour le fusain je sais pas si ça arrivera, il en faut un beau exemplaire, et il faut tomber dessus.

    @Noushka C’est un nom qui n’apparait pas sur les cartes, il est magique car on l’a renommé ainsi naturellement en fonction de ce qu’on y trouvait, c’est à dire beaucoup de fleurs coucou et le chant du coucou, toujours fidèle au rendez-vous, il y a même parfois quelques brins de muguet.

    @Framboise Sûr, je crois qu’une partie de ce bois se nomme Ladame… ^^’

    A bientôt !

  4. Jolie balade et magnifique série de photographies. Les lumières sont splendides, elles font la force des dernières photos.

    Les fleurs deviennent de plus en rare à cette époque.

  5. ❖❖❖

    corolle enneigée
    la morelle noire
    est un soleil

    Zipanu,

    c’est toi le magicien qui nous fait voir l’infiniment petit!

    La mousse ensoleillée, rend ce chemin familier.
    Tu es prêt? Emmène-moi découvrir ce ciel magnifique où des plumes blanches dansent au dessus du pré vert où la vache sacrée paît paisiblement …

    L’écorce du chêne me fait penser aux traces laissées par la mer sur le sable par marée basse …
    Tout est infiniment beau sur ta PAGE!
    MERCI beaucoup ❤

  6. L’écorce sait, qu’elle est au cœur d’un tout, du bitume le plus urbain à la mer la plus lointaine, elle observe et communique, recouvre et protège, et glisse ce message aux enveloppes vaporeuses, qui parcourent le ciel des saisons.

    Merci à vous, autres magiciens et magiciennes.☼

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *