Parlez-vous correctement français ?

Un livre de Léon Karlson:

parler-correctement-francais

Faut-il invoquer «la rupture d’un ou d’une caténaire» ? Sa cousine a-t-elle «l’air idiot» ou «l’air idiote» ? Alzheimer n’arrivait plus à se rappeler de son prénom ou son prénom ? Est-il possible que sa déposition ait fini par «s’avérer fausse» ? Comment réagiriez-vous si on vous traitait de nyctalope ? L’onomastique peut-elle servir à calfeutrer ou jointoyer des vitres ? Êtes-vous atteint de canitie sans le savoir ?

Sous une forme accessible, ce guide aborde les difficultés liées aux phénomènes de langue (abréviations, antiphrases, pléonasmes, syllogismes…) et les chausse-trapes du français (homonymes et homophones, barbarismes, genres des mots, pièges phonétiques, difficultés orthographiques…).

Il explicite aussi les figures de style (litote, oxymore…) et autres jeux littéraires (acrostiche, anagramme, contrepèteries, palindromes…). Des exercices amusants (et leurs corrigés !) sont proposés au lecteur au fil du livre.

Ce livre m’a paru assez intéressant pour que j’en parle ici car l’auteur traite le sujet avec un esprit tout à fait intelligent. Léon Karlson note en effet les erreurs de discours de certaines personnalités politiques ou de certains journalistes, des personnes qui ont le pouvoir de se faire entendre par le plus grand monde, et au lieu de nous affliger d’une pédanterie pointilleuse, il prône la simplicité d’un langage clair, correct et sans abus ostentatoires.
On accède ainsi à une conscience du langage inédite, sans que nous ayons l’impression de devoir supporter une leçon d’éducation.
L’auteur nous éclaire aussi sur notre manière laborieuse d’aborder l’anglais qui n’a rien à envier de la manière dont nous parlons le français.

Personnellement, je ne peux pas offrir de traduction sur mon site car je ne maitrise pas du tout l’anglais, c’est dommage pour les anglophones, et probablement pénalisant, mais c’est ainsi.

C’est un livre dont le sujet peut paraitre issu d’un indigne sursaut mercatique, mais on n’est pas déçu du contenu, c’est à mon avis une bonne lecture pour cet été.

Dites moi ce que vous en pensez

  1. Une réflexion sur la langue que nous utilisons tous les jours ne peut être qu’intéressante.Surtout que cette langue, vivante, évolue influencée par des apports extérieurs et par la manière dont l’utilisent ceux qui ont une autorité ou un pouvoir de communication important! Pratiquer une langue autre que la sienne est un exercice des plus stimulants! Comme toi je regrette de ne pas maîtriser l’anglais, faute de l’avoir appris..Mais je suis d’une autre génération!!Alors que pour toi, tout est possible!

Laisser une empreinte empreinte

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.