Nature vivante

De l’audible il ne ressort parfois rien,
Et collée à l’oreille une coquille marine,
De l’inaudible peut surgir le bruit de l’océan,
Alors quel est le chant d’un soleil couchant ?

Lire

Les herbes folles

Elles sont sauvages, elles ont déjà mordu des randonneurs, et pourtant elles sont en photo dans de délicieux comptes Instagram, voir de paisibles salles d’attente.
Elles, ce sont les herbes folles, elles dérangent, elles infiltrent leurs graines qui grattent dans les slips et les maillots.
Elles entaillent, poignardent, piquent.
Et elles reviennent ici, là, bien sages, bien belles.
Mais attention, car dehors, ce ne sont plus les mêmes, et elles attendent, l’épine étincelante…

Lire

Source et ressources

Aujourd’hui je vous présente une petite réflexion en quête de lucidité sur la nature humaine, son origine, son rapport au monde.
L’environnement, et ce malgré toutes les bonnes volontés et toutes les victoires, n’est pas à l’abri de nos machinations, nous aussi ne sommes pas à l’abri dans ce monde.
Ces sentiments de toute puissance, de grandes sagesses, ne sont que des illusions, ce monde ne tient qu’à un fil, et il faudra bien continuer d’évoluer avec ce fil.

Lire

Perception

Ça ressemble au titre d’une série américaine mais ce n’est pas ça, je rassure le lecteur.
C’est une suite au billet Flos se aperit dans un point de vu moins sociétal.
Et tout est parti d’une simple question : pourquoi le spectre de la lumière visible est-il calibré dans certaines longueurs d’onde et pas d’autres ?
Je n’en dirais pas plus, bonne lecture à travers ce petit théorème du “quoi-qu’en-sais-je”.

Lire

Nature humaine

Il est parfois plus facile de respecter la nature que les hommes.
Et il devient de moins en moins courant de ne faire ni l’un ni l’autre.
Alors naïf ? Définition : Naturel, ingénu, sans fard, sans apprêt, sans artifice.
Reconnaitre ou révéler la nature, voilà la tentative de ce petit essai plein de questions et de réflexions.

Lire

Le voile d’Isis

« Physis kryptesthai philei » ou « La nature aime à se cacher » voilà un célèbre aphorisme d’Héraclite qui nous place tous devant un mystère que n’arrêtons pas de révéler en permanence sur nos sites et blogs.
« L’occulte a toujours fasciné l’inculte. » Cette citation de Jacques Sternberg nous montre l’attirance que peut exercer sur des esprits innocents les voiles des choses, une citation digne d’un pamphlétaire certes mais qui a le mérite de nous rappeler qu’il y a eu bien avant nous des personnes aux pensées tellement profondes que deux milles ans après elles servent encore de matière à penser.
Une invitation à la relativisation de notre humanité dans un ouvrage initiatique très intéressant sur un thème qui nous est cher, la nature.

Lire

Le Silence des bêtes

Quand l’animal devient un produit banal, qu’il soit empaqueté comme un donuts dans notre alimentation ou interné dans des zoos voir humilié dans les cirques, on peut légitimement se demander dans quelles conditions nous pouvons traiter notre propre espèce au vu de ce que nous infligeons aux animaux. Car tout ceux qui ne peuvent faire entendre leurs voix sont les premières victimes d’un héritage culturel et religieux plutôt alourdi de déviances totalitaires. Le silence des bêtes est la confrontation de la philosophie à l’animalité par la philosophe Élisabeth de Fontenay, c’est un regard contemporain qui bouscule les consciences.

Lire